Le Club Méditerranée rassure les marchés

 |  | 552 mots
Les comptes du Club Méditerranée continuent à s'enfoncer dans le rouge, mais beaucoup moins que prévu. Avec une perte nette au premier semestre de son exercice 2001/2002 (de novembre à avril) de 25 millions d'euros, le groupe a subi de plein fouet le ralentissement économique. Au premier semestre 2000/2001, Club Med avait réalisé un bénéfice de 6 millions d'euros. En termes de résultat opérationnel, le groupe de tourisme accuse une perte de 4 millions d'euros contre un bénéfice de 34 millions d'euros voici un an.Mais ces chiffres ne sont pas aussi sombres qu'il y paraît. Le Club Med a limité la casse au niveau financier puisque les analystes tablaient en moyenne, selon Reuters, sur une perte opérationnelle de 10 millions d'euros (lire ci-contre). Une estimation qui était notamment basée sur la baisse de 14,8% du chiffre d'affaires trimestriel sur un an.Les analystes attendaient aussi l'état des réservations pour cet été. La saison qui approche parviendra-t-elle à redresser les comptes ? Le groupe a annoncé, pour le dernier mois du semestre, un moindre recul des réservations pour l'été (-6,9%) alors que sur la totalité de la période, les réservations sont inférieures de 14% à celles de l'année dernière. Club Med se réjouit par ailleurs de la hausse des réservations en France (+5,1%) ces dernière semaines. Pour l'instant, le groupe se refuse à avancer des prévisions "compte tenu de la persistance du phénomène des réservations tardives". Pour sortir du marasme, le Club Med multiplie les initiatives stratégiques. Ainsi, pour survivre sur le marché américain, très touché après le 11 septembre, "un plan d'action global et offensif a été finalisé", indique le groupe qui annonce une campagne de baisse des coûts et son renforcement sur le marché de New York et de Los Angeles. Club Med vise la rentabilité sur cette zone d'ici à l'année 2004.Surtout, le Club Med a annoncé ce mardi un partenariat avec un "groupe européen" dont le nom n'est pas encore connu. Cet accord, qui pourrait être annoncé dans les prochains jours, vise à "renforcer la notion d'appartenance à un club". Le contenu de la carte de membre devrait donc être enrichi et de nouvelles offres commerciales devraient être lancées. Les opérateurs font le pari, depuis quelque temps, d'un rapprochement avec l'anglais Thomas Cook (lire ci-contre). Pour autant, le groupe a précisé devant les analystes que cette future alliance n'avait rien de capitalistique. Le PDG Philippe Bourguignon a annoncé qu'il souhaitait "renforcer la notion d'appartenance à un club". L'accord s'appliquerait tout particulièrement aux villages de vacances et permettrait de mettre en commun des fichiers de clientèle et conclure des accords commerciaux pour renforcer la distribution, en particulier en France.Des pertes moins importantes que prévues, la confirmation d'un adossement à un géant du tourisme, autant de bonnes nouvelles susceptibles de rassurer les marchés sur l'avenir de Club Med, malgré l'absence de visibilité sur les réservations de cet été.A la Bourse de Paris, après avoir ouvert en hausse de plus de 7%, le titre Club Med termine la séance en hausse de 4,41% à 35,50 euros. La veille, l'action était restée dans le rouge toute la séance avant de se reprendre en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :