Le chômage a progressé de 0,2% en août

 |  | 415 mots
Lecture 2 min.
Jean-Pierre Raffarin l'avait laissé entendre hier soir sur France 2, en lançant un appel aux chefs d'entreprise pour qu'ils recrutent des jeunes : le chômage reste sur une pente ascendante dans l'Hexagone. Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 0,2% au mois d'août, soit 4.200 personnes, pour atteindre 2.278.100 personnes au total, selon les statistiques du ministère des Affaires sociales. Le taux de chômage au sens du BIT, calculé différemment, se maintient à 9% de la population active pour le troisième mois consécutif. La hausse du chômage est continue en France depuis juin 2001, selon les statistiques du ministère des Affaires sociales en données corrigées des variations saisonnières (CVS). Sur un an, par rapport à août 2001, le chômage de catégorie 1 (demandeurs d'emploi immédiatement disponibles, à la recherche d'un emploi à durée indéterminée et à temps plein), qui sert de baromètre officiel, progresse de 7,5%. La hausse du chômage enregistrée au mois d'août est cependant moins forte qu'attendu , beaucoup d'entreprises profitant habituellement de cette période de faible activité pour alléger leurs effectifs. Dans le détail, les statistiques du mois dernier montrent que le chômage des jeunes de moins de 25 ans a reculé de 0,7% en août et a ramené sa progression sur un an à +10,1%. Une baisse qui s'explique sans doute en partie par la multiplication des emplois temporaires d'été. En revanche, le chômage des 50 ans ou plus progresse de 1,1% sur un mois, et de 6,1% sur un an. Le chômage des hommes progresse moins en août par rapport à juillet que celui des femmes (+0,1% pour les hommes, contre +0,3% pour les femmes). Sur un an, en revanche, la situation est moins défavorable aux femmes: la progression n'est que de +2,8% pour elles contre +12,2% pour les hommes. Le nombre des demandeurs d'emploi de catégorie 1+6 (qui prend en compte les demandeurs d'emploi ayant exercé une activité occasionnelle ou réduite de plus de 78 heures dans le mois) diminue de 0,4% entre fin juillet et fin août 2002. Sur un an, il progresse de 4,8%. Le chômage de longue durée (qui concerne les demandeurs d'emploi de catégorie 1 inscrits depuis au moins un an à l'ANPE) augmente de 1% sur un mois et de 2,6% sur un an. Le chômage de très longue durée (personnes inscrites à l'ANPE depuis plus de trois ans) augmente lui aussi très légèrement (+0,4%) sur un mois alors qu'il baisse fortement (-14%) sur un an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :