Texas Instruments confiant malgré un premier trimestre dans le rouge

 |  | 435 mots
Lecture 2 min.
Alors que les fabricants d'ordinateurs et de téléphones portables continuaient à vider leurs stocks sur fonds de ventes peu soutenues, le premier trimestre a encore été difficile pour Texas Instruments (TI), mais certains signes montrent que le groupe pourrait sortir la tête de l'eau dans le courant de l'année.Ainsi, le chiffre d'affaires de la firme de Houston connaît une chute de 28% sur un an à 1,83 milliard de dollars, mais remonte légèrement (+2%), par rapport au trimestre précédent. Cette reprise s'explique par la progression des ventes de semi-conducteurs, ainsi que par celle des systèmes de contrôle (Sensors & Controls) et des produits éducatifs, comme les calculatrices. Cette amorce de reprise du chiffre d'affaires a permis au groupe de réduire ses pertes au premier trimestre. Le résultat opérationnel est, certes, encore négatif de 44 millions de dollars, soit une marge opérationnelle de -2,4%, mais ces chiffres sont nettement meilleurs que ceux du dernier trimestre 2001 : les pertes opérationnelles avaient alors atteint 15,1% du chiffre d'affaires à 269 millions de dollars. Quant aux pertes nettes, elles sont réduites à 38 millions de dollars, ou 2 cents par action, contre 116 millions de dollars, ou 7 cents par action, au trimestre précédent. Ce léger mieux est cependant inférieur aux attentes des analystes qui prévoyaient un retour à l'équilibre, selon le consensus réalisé par l'agence First Call.TI n'en est pas moins particulièrement optimiste pour le trimestre en cours et pour l'année 2002. Les entrées de commandes ont en effet progressé au premier trimestre de 20% pour atteindre 1,905 milliard de dollars. La progression atteint même 30% sur un trimestre en ce qui concerne les produits analogiques. Un chiffre qui permet d'espérer, selon le groupe, une progression de 10% de son chiffre d'affaires entre le premier et le deuxième trimestre 2002. "Nous avons pris le tournant de la croissance", a indiqué le président de TI Tom Engibous, avant d'expliquer que le groupe avait souffert de la liquidation des stocks jusqu'ici et qu'il devrait, donc, bénéficier d'une accélération des commandes en 2002. Tom Engibous compte notamment sur la technologie développée par TI, notamment sur son nouveau semi-conducteur DMOS6 dont la production a débuté ce trimestre, pour favoriser la croissance du groupe. "A la reprise du marché, TI ajoute la force de sa technologie, de ses produits et de sa fabrication. Nous sommes sûrs que nos actionnaires apprécieront le résultat", a conclu Tom Engibous.Sur le New York Stock Exchange, l'action Texas Instruments gagne 6,19% à 34,12 dollars en milieu de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :