Progression des commandes industrielles américaines en mars

Les commandes à l'industrie ont progressé aux Etats-Unis de 0,4% en mars sur un mois après une hausse mensuelle de 0,2% en février. Cette hausse des commandes est meilleure que les 0,1% attendus par le consensus des économistes. Le chiffre de février a, par ailleurs, été révisé à la hausse puisque le département du Commerce avait annoncé en premier lieu une baisse de 0,1% des commandes industrielles. Les nouvelles commandes industrielles sont néanmoins encore inférieures de 5,5% à celles de mars 2001.Encore une fois, l'essentiel de la progression est assuré par le secteur de la défense (+19,3% en mars) puisque les commandes de biens manufacturiers hors défense progressent de seulement 0,1% en mars. Ce chiffre est néanmoins nettement meilleur que celui de février, où les commandes hors défense avaient reculé de 1,2% et s'explique notamment par la progression des commandes de biens de consommation (+0,9%).Pourtant, cette amélioration globale ne doit pas cacher la faiblesse des commandes dans certains secteurs comme celui des technologies de l'information qui a vu ses commandes baisser de 2,4% en mars après une baisse de 1,8% en février. Ce secteur clé de l'économie américaine ne semble donc pas encore sorti du marasme. Les commandes de biens durables (hors semi-conducteurs) reculent également de 0,5% en mars, après avoir progressé de 2,4% en février, tandis que les commandes de biens capitaux hors aéronautique chutent de 3,6% sur le mois de mars. Deux éléments qui prouvent que les entreprises américaines ne sont pas encore entrées dans une phase d'investissement. D'ailleurs, tous les secteurs manufacturiers, sauf la défense et les biens de consommation, ont continué à déstocker en mars, pour le quatorzième mois consécutif.Derrière le chiffre positif de ces commandes à l'industrie américaines, on constate donc que la principale faiblesse de la reprise outre-Atlantique demeure l'investissement. Si les commandes massives du gouvernement dans le secteur de la défense peuvent continuer à gonfler les chiffres, seule une reprise des dépenses des entreprises offrira un relais de croissance à long terme à l'économie américaine et permettra de stimuler réellement les embauches.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.