Nouvelle baisse du marché automobile français

Le marché automobile français continue à faire grise mine, mais la baisse des ventes ne touche pas également tous les constructeurs. Sur un an, les ventes de voitures neuves ont reculé en France de 5,6% en mars, pour le troisième mois consécutif. A nombre de jours ouvrables comparables, ce recul est toutefois limité à 1,1%. Face à cette baisse des ventes, les constructeurs français résistent très bien. Renault parvient même à augmenter ses ventes de 5,4% par rapport à mars 2001, tandis que le groupe PSA maintient ses positions avec une légère progression de 0,1% sur un an. Selon le constructeur au Losange, cette bonne performance dans un marché atone s'explique par le bon comportement de la Clio, qui représente 9,8% des ventes de voitures neuves en France. La part de marché des deux constructeurs français s'est établi en mars 2002 à 63,4%, contre 58,3% en mars 2001.En revanche, les constructeurs étrangers ont fait les frais de la baisse de la consommation d'automobiles. En mars, les immatriculations de voitures étrangères chutent ainsi de 17%. Les constructeurs présentant des modèles concurrents de ceux des constructeurs français sont particulièrement touchés. La chute la plus sévère est celle de Fiat qui voit ses ventes reculer de 46,2% sur un an en mars. Ford (-21,7%), Rover (-29%) et Volkswagen (-17,4%) sont également durement affectés par l'effritement du marché français. Seule exception parmi les constructeurs étrangers, BMW a augmenté ses ventes de 25,9% en un an. Selon le président du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), "sur le plan général, le marché français continue à être bon" et "devrait se maintenir à son niveau de l'an passé". Il est vrai que l'année 2001 était une année record pour l'automobile française. Le niveau des ventes (198.459 nouvelles voitures vendues) reste donc élevé. Le secteur automobile continue à être un des moteurs de la croissance française, mais son ralentissement reflète également les craintes des consommateurs français quant au rebond de l'économie (lire ci-contre).latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.