Forte déception autour des résultats de Bayer

 |  | 298 mots
Lecture 1 min.
Malgré ses efforts de restructuration, le groupe pharmaceutique allemand Bayer a annoncé des résultats particulièrement décevants. Le bénéfice opérationnel du groupe de Leverkusen a fondu de 40,7% au deuxième trimestre sur un an à 318 millions d'euros. Un résultat inférieur de plus de 200 millions d'euros au consensus des analystes. Le résultat net a également souffert durement puisqu'il a reculé de 48% au deuxième trimestre, tandis que le chiffre d'affaires perdait 6,7% sur la même période.Le groupe explique ce très mauvais résultat par le retrait du marché en 2001 de l'un de ses médicaments anti-cholestérol vedette, le Lipobay. Mais cet incident n'explique pas tout. Le groupe a souffert de la crise latino-américaine puisque son chiffre d'affaires sur cette région est en recul de 10%. La hausse de l'euro a également joué un rôle négatif, aggravant par exemple de près de 5 points la baisse des ventes dans le secteur pharmaceutique.Bayer, qui est en pleine refonte, considère que l'année 2002 est "une année de transition". Le président du groupe, Werner Wenning a réaffirmé que la priorité était la réorganisation du groupe, c'est-à-dire l'intégration d'Aventis CropScience et la vente de toutes les activités non stratégiques. Grâce à ces cessions, Bayer espère réduire son endettement et parvenir à une progression en 2002 de son résultat net. Car, en terme d'activité, les mois à venir s'annoncent difficiles. Werner Wenning a dû avouer ne "voir aucune indication d'une reprise tangible de reprise cette année". Le bénéfice opérationnel du groupe risque donc encore d'être particulièrement mauvais.Les marchés ont réagi à ces mauvaises nouvelles. A la clôture, Bayer cédait 4,37% à Francfort à 24,10 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :