Deusche Bank annonce des économies draconiennes

Mise en cause, entre autres, après le dépôt de bilan du géant allemand du BTP Philip Holzmann, la Deutsche Bank a annoncé, pour le premier trimestre 2002, un bénéfice avant impôts de 1,27 milliard d'euros, en progression de 37%. Le consensus des analystes interrogés par Reuters se situait à 1,24 milliard d'euros. Ce chiffre prend cependant en compte la vente de titres pour 1 milliard d'euros. En dehors de ce gain exceptionnel, la banque de Francfort présente donc un bénéfice en recul de 70%. Compte tenu des engagements de la Deutsche Bank dans des compagnies en difficulté en Allemagne et en Amérique latine, des provisions pour risques de 210 millions d'euros au premier trimestre ont été annoncées, contre 112 millions voici un an. Un chiffre qui reste cependant inférieur à celui attendu par les analystes et qui apparaît donc comme plutôt rassurant.En fait, la Deutsche Bank a engagé un véritable tournant stratégique. Après les critiques qui ont suivi l'implication de la banque dans des entreprises en situation délicate, l'objectif est désormais l'amélioration de la rentabilité. Ainsi, sur un an les dépenses opérationnelles ont été réduites d'un milliard d'euros au premier trimestre 2002, soit 13,5%. Les effectifs, déjà diminués de 2.000 personnes sur un an, devraient encore être allégés de 9.000 d'ici à la fin 2003. Durant cette même période, la banque entend réaliser des économies pour 2 milliards d'euros.Parallèlement, cette volonté de recherche de la rentabilité devrait amener la banque à se défaire de la plupart de ses participations dans des entreprises industrielles ou de celles qui sont "en dehors du coeur de métier" de l'établissement. Un recentrage qui s'accompagnera d'une concentration de ses activités. Ainsi, le courtier en ligne Maxblue, la banque de détail DB 24 et les activités de banque privée et de services aux PME seront regroupés dans une seule structure mondiale. La Deutsche Bank a, par ailleurs, annoncé que des cessions de filiales seraient à l'étude, sans toutefois préciser lesquelles. Cette restructuration de grande ampleur devrait, dans un premier temps, permettre une opération de rachat d'actions qui devrait être votée lors de l'Assemblée générale du 22 mars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.