Un avion de tourisme s'est écrasé contre une tour de Milan

Un avion de tourisme a percuté vers 17h45, heure locale, le gratte-ciel de Milan où siège la région de Lombardie. L'immeuble se trouve en plein centre-ville, tout près de la gare ferroviaire centrale. D'après les premières informations disponibles, l'avion a touché la partie supérieure de l'édifice qui compte une trentaine d'étages, mais dont la partie supérieure, actuellement en travaux, était désertée. Il y aurait deux morts et une quinzaine de blessés, selon un bilan provisoire établi peu avant 19 heures, une heure à peine après la collision. Le feu a pris dans la tour et les pompiers s'efforçaient d'éteindre les flammes. La police a fermé le lieu afin de prévenir des dégâts ultérieurs en cas d'effondrement. Le métro souterrain avoisinant a été fermé pour des raisons de sécurité. Les premières informations disponibles accréditent la thèse d'un accident, a souligné le ministre de l'Intérieur, Claudio Scajola. Selon le président de l'autorité de l'aviation civile italienne (ENAC), Alfredo Roma, l'avion serait un appareil de type Air Commander parti de Lugano ou de Locarno, en Suisse, et qui volait à vue. Le pilote serait un membre du "Flying Club" de Locarno et des témoins oculaires auraient aperçu des flammes s'échappant de l'appareil juste avant la collision. Selon le site Web du quotidien Corriere della Serra, qui cite des sources de l'aéroport de Milan-Linate, le pilote de l'appareil aurait lancé un SOS peu avant la collision. Juste après la collision et avant la diffusion de ces informations, le souvenir du 11 septembre a immédiatement suscité des craintes d'attentat. A Wall Street et à Francfort, les principales places encore ouvertes en fin d'après-midi, l'annonce de la collision a ainsi fait chuter les indices. A New York, le Dow Jones a perdu jusqu'à 160 points avant de se reprendre et n'accusait plus, peu après 13 heures locales, qu'un recul de 41 points (-0,4%) à 10.179,54 points. Le Nasdaq, lui, reculait au même moment de 0,71% (13 points) à 1.797,90 points, après avoir perdu jusqu'à 32 points. A Francfort, le DAX, qui abandonnait 2,2% vers 18h30, limitait une demi-heure plus tard ses pertes à 1,15%. La Bourse de Milan, elle, a suspendu les cotations de la séance du soir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.