Lula rate de peu la victoire au premier tour de la présidentielle au Brésil

 |  | 296 mots
Lecture 1 min.
Alors que beaucoup le donnaient vainqueur dès le premier tour de l'élection présidentielle au Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, dit "Lula", va devoir patienter. Selon les décomptes officiels de 90% des votes, Lula a obtenu 46,67% des suffrages. Il devance José Serra, 60 ans, le candidat du Parti de la social-démocratie brésilienne (PSDB, centre gauche, au pouvoir), qui arrive en deuxième position avec 23,76%. Suivent ensuite l'ex-gouverneur de l'Etat de Rio de Janeiro, Anthony Garotinho, et Ciro Gomes, candidat du Front travailliste (FL, coalition de partis allant de la gauche communiste à la droite modérée), qui obtiennent respectivement 16,72 % et 12,42% des voix.Le candidat du Parti des Travailleurs (PT, gauche), n'a donc pu qu'approcher les 50%. Pour l'emporter au second tour il devra rassembler au delà de ses alliés actuels - le Parti Libéral (PL-droite), le Parti Communiste du Brésil (PC do B - maoïste) et le Parti Communiste Brésilien (PCB - marxiste-léniniste) - et devra impérativement définir une nouvelle stratégie de campagne.Même s'il s'est trouvé un colistier de droite, l'industriel José Alencar, Lula fait peur aux investisseurs. L'ancien syndicaliste a beau affirmer qu'il veut honorer les obligations de son pays, lutter comme le gouvernement précédent contre l'inflation, réfléchir à l'indépendance de la banque centrale et travailler en bonne entente avec le Fonds monétaire international, rien n'y fait: les marchés restent méfiants, se souvenant que "Lula" a par le passé envisagé l'idée d'une renégociation de la dette brésilienne. La dette publique nette s'élève actuellement à 240 milliards de dollars. A l'inverse, son rival pour le second tour, José Serra, dauphin du président sortant Enrique Cardoso, a les faveurs des investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :