ThyssenKrupp surprend agréablement

 |  | 282 mots
Lecture 1 min.
ThyssenKrupp va mieux. Certes, le bénéfice net du groupe pour le troisième trimestre de son exercice affiche une baisse sur un an de 39% à 202 millions d'euros, tandis que le résultat net avant impôts recule de 27% à 316 millions. Mais ces deux chiffres sont largement supérieurs aux attentes des analystes. Le consensus des analystes établi par l'AFP pour le bénéfice net avant impôts était de 177 millions d'euros.Il s'agit donc d'une très bonne nouvelle, comme le note Suzanne Schwartze, analyste chez MM Warburg interrogée par Bloomberg. D'autant que le groupe peut, de nouveau, se targuer de dégager des bénéfices dans l'ensemble de ses divisions. C'est notamment le cas de la division Equipements automobiles, dont le chiffre d'affaires progresse de 4% et le bénéfice net avant impôt de 60%. Par ailleurs, les commandes ont atteint au cours du trimestre 9,4 milliards d'euros, soit un peu plus qu'à la même période de l'an dernier. Au siège du groupe à Essen, on ne cache pas sa satisfaction. "Nous nous attendons à ce que la tendance positive du troisième trimestre se poursuive au quatrième trimestre", indique le groupe dans un communiqué. Certes, les "facteurs saisonniers" et les frais de restructuration d'une filiale américaine (100 millions d'euros) devraient peser sur les comptes du trimestre en cours, mais ThyssenKrupp maintient sa prévision de bénéfice avant impôts pour l'exercice 2001/2002, à 400 millions d'euros. Le groupe devrait en effet bénéficier d'une rentrée de 191 millions d'euros issus de la vente de sa participation dans Ruhrgas à E.ON. Les investisseurs saluent ces bonnes perspectives et le titre bondit de 4,87% à 14 euros à Francfort en clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :