Ahold annonce des pertes trimestrielles

 |  | 312 mots
Lecture 1 min.
La baisse du dollar et les difficultés persistantes en Amérique du sud ont eu raison des bénéfices du géant néerlandais de la distribution. Pour la première fois depuis plus de dix ans, Ahold a dû annoncer des pertes nettes trimestrielles : 197,5 millions d'euros. "Cela fait mal", a précisé dans un communiqué le président du groupe Cees van der Hoeven. Il se veut néanmoins rassurant : "heureusement, la cause de ces pertes est conjoncturelle et non structurelle". La première raison de ces pertes est la charge exceptionnelle de 410 millions d'euros liée aux difficultés de sa filiale argentine Disco. Son partenaire dans cette joint venture, Velox Retail Holding (VRH), est en effet en cessation de paiements et la justice argentine a obligé Ahold à reprendre ses parts dans Disco. Parallèlement, le groupe a passé 80 millions d'euros d'amortissement de survaleurs pour ses acquisitions en Amérique latine. Deuxième coup dur pour le groupe néerlandais qui réalise près de 60% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, la hausse de l'euro face à la monnaie américaine et, dans le même temps, le recul des monnaies sud-américaines devant le dollar. Ainsi, les ventes d'Ahold, qui ont progressé de 7,3% sur un an au deuxième trimestre, sont en hausse de 16% hors effets de change. Sur le plan du résultat opérationnel, la hausse est de 11,9%, mais elle atteint 20,9% hors effets de change. On le voit pourtant, les résultats hors charges exceptionnelles du groupe sont particulièrement encourageants. Ainsi, le bénéfice par action hors exceptionnels est stable à 39 centimes d'euros. Du coup, la direction maintient ses prévisions pour l'ensemble de l'année 2002, soit une hausse de 5 à 8% de son bénéfice par actions hors charges exceptionnelles et amortissements des survaleurs. A Amsterdam, l'action recule fortement, perdant 5,28% à la clôture, à 17,05 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :