DSM vend ses activités pétrochimiques au saoudien Sabic

Le géant néerlandais de la chimie DSM a annoncé ce matin la vente de ses activités pétrochimiques au saoudien Sabic, leader de la pétrochimie au Moyen-Orient. L'affaire pourrait être conclue au 30 juin 2002, mais elle sera rétroactive au 1er janvier de cette année. Le montant de la vente est de 2,25 milliards d'euros. La moitié de la somme sera versée lors de la conclusion de l'accord, l'autre moitié 4 ans et demi plus tard.DSM cède à Sabic ses sites de production, ses activités de recherche, ses brevets et sa technologie. Avec cette vente, Sabic deviendra le 11ème pétrochimiste du monde. Il est actuellement 22ème. Le vice-président de Sabic, Mohamed al-Mahdi, considère que ce rachat offre à Sabic "une porte d'entrée forte sur le marché européen". Selon lui, il s'agit d'un premier pas important "dans l'ambition du groupe de devenir leader mondial".Pour DSM, cette vente s'inscrit dans une stratégie de recentrage vers ses activités de biotechnologies et de recherche pharmaceutique.En 2001, la filiale pétrochimique de DSM a enregistré un chiffre d'affaires de 2,4 milliards d'euros. 2.300 employés de DSM deviendront, à la suite de l'opération, salariés de Sabic. Il s'agit principalement des 1.530 employés de l'usine de Geelen aux Pays-Bas et des 530 salariés de l'usine de Gelsenkirchen en Allemagne.Les marchés saluent l'opération qui confirme la stratégie de DSM. Le titre de ce dernier progressait ainsi de 2,61% à 47,20 euros à 10h15 à Amsterdam.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.