WorldCom, le prochain Enron ?

Les marchés financiers sont en train d'en prendre leur parti. Les actions de WorldCom, numéro deux américain des télécommunications longue distance, ont chuté de 30% au cours de la seule journée d'hier, de 84% depuis le début de l'année. L'action cote 2,35 dollars, contre un sommet historique de 61,99 dollars. Le rendement de ses obligations a doublé en un mois, et dépasse désormais 20%. A ce rythme, le "papier" WorldCom sera bientôt assimilable à un "junk bond".Comment le groupe du flamboyant Bernie Ebbers en est-il arrivé là ? L'histoire est tragiquement classique. Un appétit boulimique a transformé un modeste opérateur de télécommunications (Long Distance Discount Service) en une imposante multinationale après une soixantaine d'acquisitions. La dernière - ratée - fut celle de trop : une offre de rachat de Sprint pour 115 milliards de dollars, qui aurait évidemment fait du nouvel ensemble le numéro un des télécoms.Pour préserver la concurrence, les régulateurs américains ont dit non. Depuis, c'est la débandade. Certains assurent que Bernie Ebbers est simplement victime d'une grave indigestion et d'une demande qui n'a jamais tenu ses promesses mirobolantes. A un moment, on dénombrait 55 systèmes de facturation différents à l'intérieur du groupe. Certains clients étaient facturés deux fois pour la même prestation, ou se voyaient réclamer un paiement pour un service supposé gratuit. Et quand ils refusaient de payer immédiatement, WorldCom... leur coupait le téléphone.Et puis il y a les 341 millions de dollars "prêtés" par WorldCom à son PDG, et réinvestis par ce dernier en actions maison. Bernie Ebbers est aujourd'hui pris à la gorge. Ancien prof de gym, puis patron d'une chaîne de motels avant de se lancer dans l'aventure des télécoms, le milliardaire canadien (son ranch est le plus grand de son pays natal) est désormais au bord du gouffre.Si les accusations de malversation brandies à son encontre venaient à être confirmées, il y tomberait à coup sûr. Et c'est l'industrie des télécommunications dans son ensemble qui subirait l'onde de choc.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.