Rebond de l'industrie américaine depuis le début de l'année

La Fed vient d'annoncer une hausse de la production industrielle en hausse de 0,4% pour février 2002, alors que les analystes attendaient 0,2%. Les chiffres de janvier ont également été corrigés à la hausse. D'une baisse de la production de 0,1% sur un mois, on passe à une hausse de 0,2%. La semaine passée, les déclarations d'Alan Greenspan et un certain nombre de bons indicateurs avaient fait naître l'idée d'une reprise plus forte que prévu aux Etats-Unis. Les marchés avaient même alors craint un échauffement de l'économie et une remontée rapide des taux. Pourtant, mercredi, le chiffre des ventes de détails s'est révélé moins bon que prévu, décevant les marchés et les faisant à nouveau douter d'une reprise immédiate et forte de l'économie américaine.Le chiffre de la production industrielle américaine publié cet après-midi était donc très attendu. Il devait être un signe permettant de mieux juger de la vigueur et de la solidité de la reprise de l'économie outre-Atlantique. Et ce signe devait être d'autant plus significatif que la production industrielle américaine était en chute régulière depuis 16 mois et que le comportement de l'investissement est une des clés d'un éventuel rebond américain.Finalement, les chiffres publiés montrent que la reprise de l'industrie américaine est donc engagée depuis le début de l'année, après 15 mois de déclin. En outre, l'utilisation des capacités industrielles progresse de 0,3% en février 2002 et atteint 74,8%. Il s'agit de son plus haut niveau depuis octobre.Le détail des chiffres montre notamment que la production de biens de consommation progresse de 0,3% (contre une baisse de 0,3% en janvier). La construction connaît également un bond remarquable de 0,9% sur le mois, alors que ce secteur était stable le mois précédent. L'automobile, enfin, semble repartir avec une hausse de 0,5% de la production du secteur en février, contre une baisse de 0,1% en janvier.Parallèlement, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan a été publié. Il est en hausse de 4,3 points à 95, au plus haut depuis décembre 2000. Ce retour à la confiance des consommateurs et ce rebond de l'industrie tendent à prouver que l'économie américaine sort, depuis le début de l'année, du marasme.Il convient toutefois de garder la tête froide. Sur un an, l'industrie américaine reste en recul. La production industrielle montre un affaiblissement de 4,1% depuis février 2001, et tous les secteurs sont en baisse sur cette période.Ce chiffre, s'il est certes de bon augure, ne signifie donc pas le retour immédiat d'une croissance forte aux Etats-Unis. Une des clés de la reprise sera le retour de l'investissement. Or, comme le note Evariste Lefeuvre, économiste à la Caisse des Dépôts et Consignations, "la route est encore longue jusqu'aux niveaux de production qui relanceront l'investissement". Les marchés ont d'ailleurs réagi modérément à ces bonnes nouvelles. A 12h, le Dow Jones progressait de 0,71%, et le Nasdaq de 0,54%. En Europe, l'Eurostoxx 50 est revenu dans le vert et a cloturé à +1,09%. latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.