Le directeur financier de Tyco remercié

 |  | 320 mots
Lecture 2 min.
Tyco ne veut pas devenir le prochain sur la liste des faillites frauduleuse. C'est le message très clair envoyé par le nouveau président du conglomérat industriel américain Edward Breen. La nuit dernière, une semaine après son entrée en fonction, il a décidé de se séparer du directeur financier du groupe Mark Swatz et du conseiller de la direction Irving Gutin. Edward Breen a justifié cette décision dans un courrier à ses collaborateurs en mettant en avant son "engagement en faveur de l'intégrité et de l'honnêteté à travers toute l'organisation". Il s'agit pour le nouveau président d'un "impératif fondamental". Les deux hommes limogés étaient considérés comme des proches de l'ancien président Dennis Kozlowski, aujourd'hui inculpé de fraude fiscale. Les investisseurs redoutent que la gestion de ce dernier, qui a fait de Tyco un conglomérat géant, soit entachée de pratiques comptables douteuses. Selon certaines sources, le gendarme de la bourse new-yorkaise, la SEC (Securities & Exchange Commission), revérifierait actuellement la régularité des méthodes d'acquisition du groupe pour la période 1999-2000. Le groupe n'a cependant pas reçu actuellement confirmation de cette enquête. Par ailleurs, la semaine dernière, Tyco avait dû démentir être au bord de la faillite, malgré les 26 milliards de dollars de dettes accumulées sous la gestion de Dennis Kozlowski. Edward Breen espère par cet acte fort relancé la confiance des marchés autour du titre Tyco qui a perdu 78,25% depuis le début de l'année. Sa tâche ne fait que commencer et risque d'être rude. Le limogeage des deux hommes pourrait être compris par les investisseurs comme un aveu des pratiques douteuses réalisées par le groupe ces dernières années. Sur le système Instinet de cotation continue, le titre reculait de plus de 5% à 10 heures, à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :