AXA offre 82 millions d'euros pour racheter Drouot

La saga du rachat de Drouot prend aujourd'hui un nouveau tournant. Ce matin, l'assureur Axa a confirmé avoir déposé une offre pour le rachat de l'établissement de ventes publiques Drouot.L'offre d'Axa prévoit non seulement le rachat des parts de Drouot Holding SA, de son pôle presse et de son patrimoine immobilier, mais aussi de 20% des parts des études de commissaires priseurs. Interrogé par l'AFP, le président de la compagnie des commissaires-priseurs de Paris (CCPP), Maître Dominique Ribeyre, considère ce dernier point comme "le petit plus" de l'offre d'Axa par rapport aux autres propositions déposées jusqu'ici.74 charges de commissaires-priseurs possèdent des parts dans la maison de ventes parisienne. Axa envisagerait de leur verser à chacun entre 1,1 million et 1,2 million d'euros. Globalement, l'offre de l'assureur, dont l'échéance est fixée à fin avril 2002, s'élèverait à 82 millions d'euros. Drouot a fait l'objet de nombreuses propositions de rachat depuis le début de l'année. En janvier, Pierre Bergé n'avait pu convaincre les commissaires-priseurs avec une offre estimée à 46 millions d'euros. Aujourd'hui, outre Axa, la banque néerlandaise ABN Amro et le fonds britannique Barclays Private Equity ont déposé des projets de reprise totale de la maison de ventes. D'autres candidats à des reprises partielles de certains pôles de Drouot (notamment le très lucratif pôle presse, avec la Gazette de l'Hôtel Drouot) se sont fait connaître.Selon Dominique Ribeyre, une réunion de la CCCP devrait se tenir "entre fin avril et début mai" pour prendre une décision. Cette dernière est loin d'être acquise, car, selon lui, "certains irréductibles ne souhaitent pas dépendre d'un groupe et préfèrent garder leur indépendance". Jeudi dernier, lors de la présentation de l'audit de Drouot réalisé par Lazard, il semblait en effet que l'indécision sur l'opportunité de la vente restait grande dans le milieu du marché de l'art français.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.