Deutsche Telekom devrait annoncer des résultats en ligne avec les attentes

Deutsche Telekom ne devrait pas décevoir lors de la présentation de ses résultats mercredi prochain. C'est en tout cas ce qu'a promis son président par interim Helmut Sihler dans une interview accordée ce matin à la Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). Selon lui, "les résultats devraient être en ligne avec les attentes", ce qui prouve que "le coeur de métier de Deutsche Telekom fonctionne correctement". Le nouveau patron du premier opérateur européen peut donc se réjouir en déclarant que son entreprise "a eu un bon premier semestre". Selon Reuters, les analystes attendent en moyenne un EBITDA, l'équivalent du résultat brut d'exploitation, de 3,99 millions d'euros sur l'ensemble du premier semestre pour l'opérateur historique allemand. Un chiffre qui représente une hausse de 10,8% par rapport à l'Ebitda du premier semestre 2001. En termes de résultat net, le groupe allemand devrait cependant accuser, toujours selon Reuters, une perte de 1,3 milliard d'euros. La question de la rentabilité de certaines filiales et de la dette continuent donc à se poser avec acuité pour Deutsche Telekom. Le remplaçant de Ron Sommer a ainsi confirmé son objectif de réduire la dette du groupe de 67 millions d'euros aujourd'hui à 50 millions d'euros à la fin de 2003. Il entend d'abord supprimer 22.000 emplois en trois ans, mais Helmut Sihler pourra peut-être surtout compter sur la vente de ses réseaux câblés à l'américain Liberty Media. Hier, son président John Malone a en effet indiqué qu'il n'avait pas renoncé à faire une offre à Deutsche Telekom pour l'acquisition de ses actifs de télévision câblée. En début d'année, Liberty Média avait déjà essayé d'acquérir ces actifs. Mais devant le prix demandé par l'opérateur allemand (5,5 milliards d'euros), le groupe américain avait renoncé. Il demande aujourd'hui un "niveau de prix différent". Cette semaine, Deutsche Telekom a indiqué recevoir des offres s'élevant à 3 milliards d'euros pour ses réseaux câblés. La décision pourrait être prise en novembre.Concernant les actifs américains de Deutsche Telekom, Helmut Sihler a refusé de s'exprimer sur la recherche d'un partenariat pour le fournisseur Internet américain Voicestream, une des acquisitions les plus controversées de Ron Sommer. Pour le président de Deutsche Telekom, la priorité est au "développement positif" de Voicestream et à la recherche de gains de parts de marché.Enfin, concernant le successeur définitif de Ron Sommer, Helmut Sihler semble vouloir prendre son temps. Selon lui, aucun candidat n'est pour l'instant "abordé". "Nous voulons d'abord définir exactement l'ensemble de ses tâches", a indiqué le président par interim de l'opérateur allemand. Une réflexion qui est nécessaire pour définir le "profil des qualités requises" du futur président. Cette phase de définition devrait être achevée en novembre, lors de la présentation des résultats du troisième trimestre du groupe. Dans l'immédiat, Helmut Sihler a dressé un portrait on ne peut plus flou de son successeur. Il pourrait "ne pas être un spécialiste des télécoms". Manager international ou issu de Deutsche Telekom, le futur président aura "des qualités de direction", ce qui est en effet un minimum. Helmut Sihler a refusé de choisir entre un profil "d'assainisseur" et celui d'un "visionnaire". Selon lui, "un bon manager doit pouvoir assainir lorsque cela est nécessaire et doit aussi regarder de l'avant". Difficile, donc, de déduire quoi que ce soit de ce portrait décidément très général.Les marchés saluent en tout cas les bonnes perspectives financières du groupe et le titre Deutsche Telekom progresse de 2,35% à 10,09 euros en fin de séance à Francfort.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.