Léger ralentissement de la consommation américaine

Après la bonne performance de la croissance américaine du PIB annoncée vendredi dernier pour le premier trimestre, les revenus et les dépenses des ménages en mars devaient donner une indication sur la santé de la principale composante de la demande outre-Atlantique, la consommation.Les deux chiffres publiés lundi sont conformes aux attentes du consensus réalisé par Reuters. Comme les dépenses, les revenus des ménages ont progressé de 0,4% en mars, ce qui dénote un léger ralentissement par rapport aux deux premiers mois de l'année. En février, les revenus et dépenses des ménages avaient connu une croissance de 0,6%.Le ralentissement de la hausse des revenus des ménages s'explique par une progression moins importante des salaires du secteur privé (+0,2% en mars contre +0,4% en février). Cet effritement n'est sans doute pas en mesure de remettre en cause la consommation future des ménages, mais il pourrait la ralentir.De son côté, la consommation de biens durables continue de progresser à un rythme soutenu (+0,7%), mais elle ralentit fortement par rapport à février où l'augmentation était de 2,7%. On constate le même effritement dans la consommation de biens non durables (-0,4%, contre -0,1% en février) et, plus inquiétant, dans celle des services (+0,3% contre +0,4% en mars). Ce ralentissement n'est pas inquiétant parce qu'il reste très modéré. La consommation et les revenus des ménages américains restent élevés et suffisants pour soutenir l'activité. Il n'en reste cependant pas moins que ce ralentissement de la consommation, s'il se confirme, ne devrait inciter les entrepreneurs américains ni à investir massivement, ni à poursuivre durablement leur restockage du premier trimestre. La croissance devrait donc, au second trimestre, revenir à des niveaux plus raisonnables.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.