Nouveau record pour le déficit commercial américain

 |  | 317 mots
Lecture 2 min.
La balance commerciale américaine s'est de nouveau dégradée au mois d'août puisque le solde des échanges extérieurs fait ressortir un déficit de 38,46 milliards de dollars, soit une aggravation de près de 10% d'un mois sur l'autre. Ce déficit s'avère plus important qu'attendu puisque les économistes tablaient sur un 'trou' de l'ordre de 35 milliards de dollars. Les Etats-Unis n'avaient pas connu de déficit aussi important depuis 1992, date à laquelle le département américain du Commerce a commencé à publier ces statistiques. En août, les importations ont augmenté de 2% à 120,32 milliards de dollars contre 117,98 milliards, leur niveau le plus élevé depuis celles de 120,80 milliards en mars 2001. En ce qui concerne les exportations, pour la première fois depuis six mois elles connaissent un recul : -1,3% à 81,86 milliards de dollars. Sur les huit premiers mois de 2002, le déficit cumulé du commerce extérieur américain atteint 279,46 milliards de dollars contre 250,78 milliards en janvier-août 2001. Cette dérive laisse le marché des changes relativement indifférent, avec un euro à 0,9735 dollar en milieu d'après-midi. Malgré un dollar un peu moins fort, notamment vis à vis de l'euro, les industriels américains ne parviennent pas à trouver à l'étranger les débouchés souhaités. A l'inverse, la demande intérieure aux Etats-Unis, encore soutenue, se révèle gourmande en biens produits ailleurs.Si cette statistique n'est guère réjouissante pour l'économie américaine, la publication des chiffres de l'inflation pour le mois de septembre devrait rassurer ceux qui s'inquiètent des risques pesant sur les prix outre-Atlantique. Conformément aux attentes des économistes, le mois dernier, les prix à la consommation aux Etats-Unis ont progressé de 0,2%, soit en glissement annuel une hausse de 1,5% en septembre. Cette sagesse laisse donc toute latitude à la Réserve fédérale, si elle le souhaite, pour baisser le loyer de l'argent d'ici la fin de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :