La croissance américaine révisée en baisse

La nouvelle estimation de la croissance américaine au premier trimestre confirme la forte reprise de l'économie américaine, notamment en comparaison avec ses homologues européennes (lire ci-contre), mais ce rebond est un peu moins vigoureux qu'attendu. Ainsi, selon le département du Commerce, la croissance trimestrielle annualisée du PIB américain n'aurait atteint "que" 5,6%. Le 26 avril dernier, la croissance avait été estimée à +5,8%.Cette révision à la baisse ne change rien de fondamental à la performance américaine au début de l'année, mais le consensus des économistes interrogés par Reuters prévoyait une révision à la hausse de 0,2 point de la croissance annualisée. Les raisons de cet abaissement de l'estimation de la croissance résident principalement dans le léger ralentissement observé en mars. En fait, certains secteurs ont été plus fortement touchés par cette révision à la baisse. C'est le cas notamment du secteur informatique, qui n'est toujours pas sorti du marasme puisque sa production au premier trimestre a reculé de 2,3% (contre -0,5% estimés en avril). On remarquera également la révision à la baisse de 1,3 point de la croissance des dépenses publiques. De façon globale, la progression de la demande finale n'a été que de 2% contre 2,6% précédemment estimé.Cette baisse de la demande finale estimée rend donc la croissance américaine encore plus dépendante de l'effet de restockage. Certes, les stocks ont diminué de façon moins importante que prévu, mais leur contribution à la croissance est plus importante (3,1 points). Cet aspect fait craindre aux marchés une croissance américaine plus modérée que prévu au deuxième trimestre. Avec une demande finale plus faible, la croissance américaine semble moins solide. C'est pourquoi l'annonce de cette révision du PIB américain a fait reculer les marchés européens. L'Eurostoxx 50 a ainsi perdu à 14h30 0,4% avant de clôturer en légère hausse à +0,22%. A 18h, les marchés américains ont également accusé le coup. Le Dow Jones reculait de 0,73%, tandis que le Nasdaq chutait de 1,83%, particulièrement affecté par les chiffres concernant le secteur informatique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.