La France, mauvaise élève de l'Union européenne en matière de corruption

 |   |  223  mots
Les déclarations d'intention ont beau se multiplier, la corruption est un mal dont souffrent encore de nombreux pays, comme en atteste le classement annuel publié aujourd'hui par Transparency International, une organisation non gouvernementale. Cette association a élaboré un indice, l'IPC, qui reflète la perception par les milieux d'affaires et les analystes du degré de corruption au sein des services publics et de la classe politique d'un pays.Comme l'an dernier, la Finlande, le Danemark et la Nouvelle-Zélande apparaissent comme les pays les plus vertueux. Ils figurent dans cet ordre aux trois premières places du classement, avec un IPC supérieur à 9. A l'inverse, les trois pays perçus parmi les plus corrompus sont le Bangladesh, le Nigéria et le Paraguay. Pour ce qui est de la France, elle a perdu deux places par rapprt au classement de l'an passé et ne pointe désormais plus qu'en 25ème position avec 6,3 points. Dans l'Union européenne, seuls deux autres pays sont moins bien placés: il s'agit de l'Italie et de la Grèce. Les dirigeants de Transparency International profitent de la publication de ce classement pour rappeler les pays riches à leurs responsabilités. Selon le vice-président de l'organisation, les pays développés doivent "diligenter des enquêtes et poursuivre les entreprises qui ont recours aux pots-de-vin". latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :