Les doutes persistent sur l'économie américaine

Le caractère incertain de la conjoncture économique américaine se poursuit. Ainsi, l'un des principaux indicateurs composites du pays, celui du Conference Board, est resté stable en juin à 112,4 après deux mois de hausses consécutives (0,6% en mai et 0,3% en avril). En fait, le schéma semble être toujours le même depuis quelques semaines : la situation actuelle est bonne, voire excellente, mais les nuages s'amoncellent et rendent l'avenir économique du pays incertain. L'indicateur des conditions présentes a ainsi progressé en juin très nettement de 0,3% à 116,2. Sur le premier trimestre, la hausse est de 0,9%. La nette amélioration de la production industrielle, le bon chiffre des créations d'emplois, les ventes au détail remarquables ou encore la hausse du revenu des ménages ont contribué à cette amélioration qui montre évidemment la réalité actuelle de la reprise américaine.Mais nul ne doute plus de la réalité de cette reprise. Désormais, les regards se tournent vers l'avenir et chacun se pose cette question : l'effondrement des marchés financiers va-t-il provoquer un nouveau recul conjoncturel (un "double-dip") ou n'aura-t-il qu'un impact limité sur la croissance ? De ce point de vue, l'indicateur avancé du Conference Board est nettement plus inquiétant. En juin, cet indice a encore reculé de 0,1%, après deux mois de baisse. Selon le Conference Board, l'incertitude sur l'avenir grandit en raison de la "récente vague d'interrogations sur les pratiques comptables des entreprises", mais aussi, note l'institut, en raison du "manque de mesures visant à les combattre". Les discours de bonne volonté de la Maison Blanche sont donc loin d'avoir eu l'effet escompté. En conséquence, entreprises et consommateurs commencent à perdre confiance et risquent de mettre en cause la croissance. Rien n'est décidé cependant et le "double-dip" est loin d'être une fatalité. Il n'en reste pas moins que, faute d'une action forte de la part du pouvoir politique, on conçoit mal comment les acteurs économiques pourraient retrouver suffisamment confiance au point de reprendre leurs investissements.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.