Prudential victime de son exposition à WorldCom

Contrairement à ce que pensent certains, les grandes faillites américaines auront bien des conséquences sur les entreprises européennes. Après l'assureur néerlandais Aegon, un autre assureur, le britannique Prudential a annoncé avoir perdu au premier semestre, par l'intermédiaire de sa filiale américaine Jackson National, 230 millions de dollars d'obligations des sociétés en dépôt de bilan WorldCom et Adelphia. Une perte qui obligera la maison-mère britannique à injecter dans le courant de l'année 300 millions de dollars dans sa firme américaine. Prudential a d'ores et déjà placé 71 millions de livres (106,5 millions de dollars) de provisions pour couvrir ces pertes sur les obligations américaines.Evidemment, ces pertes ont des conséquences sur les comptes de l'assureur britannique. Le ratio d'actifs libres, c'est-à-dire les actifs du groupe rapportés aux sorties d'argent, est ainsi en chute de 1,1 point sur un an à 11%. Le niveau critique de ce ratio est estimé à 8%. Prudential semble donc encore solide, mais cette baisse n'en est pas moins inquiétante. D'autant que les résultats de l'assureur ont chuté très nettement au cours du premier semestre de l'année. Le deuxième assureur britannique a ainsi accusé une baisse de 15,4% de son bénéfice opérationnel à 543 millions de livres. Un chiffre très en dessous de la fourchette basse des estimations des analystes qui, au pire, prévoyaient un profit opérationnel de 562 millions de livres sur le semestre. Néanmoins, l'activité de l'assureur se porte plutôt bien puisque les ventes ont progressé de 36% à 13,7 milliards de livres, notamment grâce à la bonne santé du pôle asiatique.Les marchés avaient largement anticipé ces résultats puisque le titre a perdu 8% hier. Néanmoins, après avoir ouvert en hausse, le cours de l'action Prudential s'est très nettement affaissé vers 10h pour terminer en baisse de 0,48% à 418 pence.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.