Les ventes en ligne attendues en forte hausse en Europe à Noël

Le ralentissement économique n'y fera rien : cette année, les fêtes de fin d'année seront l'occasion pour des centaines de milliers d'Européens de se convertir au commerce en ligne. Les deux principaux instituts de prévisions en matière de commerce électronique sont d'accord sur la tendance, même si les chiffres qu'ils avancent présentent des écarts. Le chiffre d'affaires du commerce en ligne européen sur la saison de Noël devrait atteindre 7,6 milliards d'euros selon Forrester Research, un volume en hausse de 86% sur un an. Jupiter Research, plus prudent, évalue les achats de fin d'année des internautes du Vieux continent à 4,5 milliards d'euros, en progression - quand même - de 55% par rapport à 2001.Les deux études soulignent en outre la même évolution : le nombre des acheteurs en ligne progresse plus vite que le contingent global des internautes. Forrester estime ainsi que la proportion d'adultes achetant sur le Web passera cette année de 14 à 19%. Jupiter, pour sa part, évalue à 52 millions d'individus la clientèle européenne des "e-marchands" fin 2002. "Il est clair que les investissements réalisés en ligne par les marques les plus connues commencent à payer, les internautes ayant assez confiance pour commencer à acheter", résume l'étude.Pour Forrester Research, la hausse des achats directement effectués en ligne se double d'une hausse des achats influencés par la consultation du Web. Selon le cabinet, par exemple, les Allemands préfèrent chercher en ligne et acheter en magasin, ce qui portera à 5 milliards d'euros le montant des achats "Net-influencés" cette année. Une particularité qui s'explique principalement par le fait que 36% seulement des Allemands sont titulaires d'une carte de crédit, contre 67% des Britanniques.En outre, si l'Allemagne, avec 1,8 million de clients, continue de dépasser le Royaume-Uni pour le nombre d'acheteurs, les Britanniques devraient l'emporter pour ce qui est du panier moyen. Les consommateurs allemands dépensent en effet 30% de moins, en moyenne, que leurs homologues d'outre-Manche. Sans surprise, les catégories de produits les plus favorisées par cette tendance devraient rester l'informatique grand public et les loisirs culturels (livres, DVD, vidéo, musique), les deux segments générant à eux seul un tiers des ventes selon Jupiter.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.