Alliance IBM-Intel pour des serveurs nouvelle génération

2 mn

Quand deux géants s'allient sur un nouveau marché, c'est sans doute que les perspectives de celui-ci sont juteuses. IBM et Intel confirment donc aujourd'hui la jeune mais prometteuse réputation du segment des serveurs informatiques "modulaires", en signant un accord pluri-annuel de recherche et de développement dans ce domaine. Appelés "blade servers" en anglais, littéralement "serveurs lames", les serveurs modulaires, à la différence de la génération précédente, tirent leur appellation de leur conception plus compacte, qui leur permet de s'aligner sur une étagère comme des livres. Et surtout de partager châssis, circuits électriques, ventilateurs et câblage. D'où un important gain de place et une grande facilité d'installation, d'utilisation et de maintenance. Développés sur la base de standards largement répandus dans l'industrie, ces serveurs réduisent donc l'incontournable "total cost of ownership" (TCO, coût total de possession), devenu le principal critère d'évaluation d'investissement des entreprises avec la réduction des dépenses technologiques. Initialement voués aux fonctions basiques de stockage de données, ces serveurs sont de plus en plus destinés à des fonctions plus complexes d'administration, de messagerie, voire de transactions électroniques. D'où les perspectives de croissance auxquelles ils sont promis depuis plusieurs mois : dans une récente étude, IDC présentait les serveurs "blade" comme l'un des moteurs de la reprise du marché mondial des serveurs, attendu en baisse de 5% cette année. Selon l'institut américain, les serveurs modulaires devraient générer des ventes mondiales de 3,7 milliards de dollars en quatre ans, soit 20% des ventes unitaires. Dans le même temps, la part de marché des "gros" serveurs (les mainframes) devrait tomber de 13 à 8%.IBM et Intel, sans préciser les montants investis dans leur nouvelle aventure commune, visent sans doute une part importante du nouveau gâteau. Ils entendent non seulement travailler ensemble sur le développement de machines nouvelles, mais également sur les infrastructures permettant de les connecter entre elles ou de les relier à un réseau, ainsi que sur des logiciels d'administration. Bien entendu, les serveurs modulaires du tandem seront basés sur les processeurs d'Intel, Xeon dans un premier temps, Itanium 2 par la suite. Aucune date de lancement n'est avancée, IBM, qui assurera la commercialisation, évoquant simplement un "futur proche". Intel, pour sa part, prévoit déjà de livrer à certains de ses clients assembleurs des châssis de serveurs modulaires à base de Xeon. Le temps presse car le marché attire, au-delà des concurrents traditionnels d'IBM sur le marché des serveurs que sont Sun et HP-Compaq, de nouveaux entrants, à commencer par Dell.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.