Le nouveau patron de Deutsche Telekom refond son directoire

Deux semaines après sa nomination à la tête de Deutsche Telekom, Kai-Uwe Ricke se donne les moyens de lancer la restructuration du premier opérateur européen. Il vient en effet de procéder à un profond remaniement du directoire du groupe, destiné, selon ses propres termes, à accorder "davantage d'autonomie et de pouvoir décisionnel à chacune des quatre divisions" : T-Com (téléphonie fixe), T-Mobile, T-Online (Internet) et T-Systems (services aux entreprises). "Nous nous mettons également en étroite conformité avec les exigences des marchés", ajoute-t-il.Le nouveau directoire ne compte plus que sept membres, contre huit jusqu'à présent. Mais ce sont surtout les départs et les arrivées qui sont censés refléter la volonté d'efficacité et de renouvellement du nouveau PDG. Ainsi, Thomas Holtrop, patron de T-Online, et Rene Obermann, son homologue de T-Mobile, qui passe pour l'homme de confiance de Ricke, entrent au directoire. A l'inverse, les sortants sont des proches de son prédécesseur Ron Sommer ou des personnalités ayant exercé des responsabilités importantes durant son mandat. A commencer par Gerd Tenzer, qui siégeait au directoire depuis douze ans et qui occupait la vice-présidence depuis la démission de Ron Sommer en juillet. L'hypothèse de sa nomination au poste de PDG avait brièvement été évoquée par la suite, mais il se qualifiait lui-même de "second couteau". C'est le directeur financier Karl-Gerhard Eick, déjà au directoire, qui occupera désormais la vice-présidence. Les deux autres partants sont Max Hirschberger, en charge de la stratégie, qui quitte le groupe pour de bon, et Jeffrey Hedberg, directeur des affaires internationales, appelé à prendre la tête de la filiale américaine. Au total, les départs du directoire - y compris celui de Ron Sommer - devraient coûter au groupe 25 millions d'euros. En revanche, Heinz Klinkhammer, que la presse allemande voyait déjà exclu du directoire, conserve son poste avec des attributions élargies. Déjà responsable des ressources humaines, il a désormais en charge l'organisation du groupe et l'environnement. Josef Brauner conserve lui aussi son siège, tout comme la direction de T-Com et T-Systems, en attendant l'arrivée d'un nouveau directeur général à la tête de la division services. Un nouvel arrivant qui devrait lui aussi intégrer le directoire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.