Sun remporte une première bataille juridique face à Microsoft

C'est une importante victoire que vient de remporter Sun Microsystems aux Etats-Unis. Un tribunal fédéral vient en effet d'ordonner au leader mondial des logiciels, Microsoft, de transformer son système d'exploitation Windows de manière à ce que ce dernier fonctionne correctement avec le langage de programmation Java développé par Sun Microsystems. Sun avait engagé une procédure contre Microsoft en mars 2002 et réclame plus d'un milliard de dollars en dommages et intérêts pour violation de la loi antitrust. Cette décision de justice n'est donc que le premier acte d'une procédure qui devrait durer de longs mois. Néanmoins, ce référé restera en vigueur en attendant un procès intégral où les deux parties pourront présenter leurs arguments.Selon Mike Morris, conseiller juridique de Sun, le jugement rendu hier "permet d'assurer qu'une version actuelle et compatible de Java sera présente sur chaque ordinateur personnel et de mettre fin à la pratique de Microsoft de fragmenter la plate-forme Java". "L'injonction préliminaire que nous recherchions a pour but de remédier temporairement aux dommages que Microsoft nous a fait subir en attendant que le procès puisse avoir lieu", a-t-il ajouté. Java est un langage de programmation universel qui permet de faire tourner certains programmes, notamment les animations et le graphisme de nombreux sites Internet. Le juge J. Frederick Motz qui a pris cette décision estime dans ses attendus que Microsoft "avait profité de son monopole sur les logiciels d'ordinateurs personnels pour créer des conditions de marché qui l'avantagent injustement". Le système d'exploitation Windows équipe actuellement neuf ordinateurs personnels sur dix.Selon les arguments développés par Sun, Microsoft forcerait "des compagnies à distribuer ou utiliser des produits non compatibles avec Java". Le fabricant de serveurs et de stations de travail reproche également au groupe de Bill Gates de distribuer illégalement sa propre version de Java et d'essayer d'étendre le monopole qu'il a acquis dans les systèmes d'exploitation pour ordinateurs personnels avec Windows. En Bourse, la décision du juge de Baltimore profite à Sun dont l'action bondit mardi en début de séance de plus de 7% à 3,17 dollars. Quant au titre Microsoft, il ne faiblit que très légèrement, perdant 0,28% à 53,85 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.