Microsoft pourrait disputer Rational à IBM

La rumeur court sur les marchés financiers américains : alors que l'offre amicale lancée vendredi dernier par IBM sur l'éditeur Rational Software, spécialiste des outils de développement logiciel, semblait vouée à une réussite rapide (lire ci-contre), Microsoft pourrait faire irruption dans le dossier et surenchérir sur "Big Blue". L'information, relayée notamment par les arbitragistes, a permis à l'action Rational de gagner 2,4% mercredi (le titre refluait de 1,42% jeudi en milieu de séance). Et les volumes ont été dopés, avec 30 millions de titres échangés, soit six fois le volume moyen. Aucun des protagonistes n'a commenté ces informations, qualifiées de "rumeurs et spéculations" par Microsoft. Les analystes financiers, eux, s'interrogent sur l'opportunité pour le groupe de Bill Gates de surenchérir sur IBM en offrant une prime supérieure à celle de 28,5% proposée par ce dernier aux actionnaires de Rational. Une hypothèse crédibilisée par les liens commerciaux existant entre Microsoft et Rational : le principal produit de modélisation de ce dernier, Rational Rose, est en effet vendu en parallèle avec Visual Studio, l'outil de développement numéro un de Microsoft.Certes, la spécialisation de Rational Software dans les outils de "modélisation" et de test logiciel pourrait enrichir opportunément les portefeuilles des deux groupes. Mais "je ne crois pas que le risque concurrentiel à moyen terme pour Microsoft justifierait une prime énorme dans le cas présent" si l'éditeur de Windows se lançait dans l'aventure, estime Charles Di Bona, analyste de Sanford Bernstein, interrogé par Reuters. Autre possibilité avancée par certains courtiers : Microsoft pourrait riposter à IBM en rachetant Borland, lui aussi éditeur de solutions de modélisation, lui aussi bien positionné sur l'environnement Windows, mais néanmoins de taille nettement plus modeste : en 2001, Borland a réalisé 222 millions de dollars de chiffre d'affaires, contre 690 millions pour Rational. L'éventualité d'un intérêt de Microsoft profite pour l'instant à l'action Borland : en milieu de séance jeudi à New York, le titre bondit de 7,44% à 12,43 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.