Xerox accélère la réduction de ses effectifs

La restructuration de Xerox s'achèvera-t-elle un jour ? Les salariés du plus connu des grands fabricants mondiaux de photocopieurs doivent finir par se poser la question. Alors qu'il a confirmé le mois dernier son retour aux bénéfices (lire ci-contre), le groupe américain annonce aujourd'hui un nouveau plan d'économies, qui se traduira par des suppressions d'emplois. Les plans sociaux décidés ces dernières semaines aux Etats-Unis et au Canada (deux pays qui regroupent plus des deux tiers des effectifs) vont aboutir à 2.400 suppressions de postes au cours des trois prochains mois. Soit 3,4% des effectifs, qui atteignaient 69.900 personnes fin septembre (contre 92.500 fin 2000), dont 40.900 aux Etats-Unis. Et Xerox pourrait reproduire la démarche en Europe et dans les marchés émergents : le groupe prévient en effet que les réductions d'effectifs dans ces zones "dépendent des consultations avec les représentants du personnel et les autorités locales". Ces mesures ont d'ores et déjà un coût : le groupe inscrira dans les comptes du quatrième trimestre une charge exceptionnelle de 350 à 400 millions de dollars, destinée à couvrir les indemnités de licenciement, ainsi que la fermeture de certains sites. "Nous avons besoin d'accélérer le mouvement d'amélioration de l'efficacité", explique dans un communiqué Anne Mulcahy, la PDG du groupe, soulignant le caractère "incertain" de l'environnement économique. Fin octobre, le groupe tablait sur une progression de ses ventes entre le troisième et le quatrième trimestres. Le nouveau plan social pourrait refléter les difficultés du groupe à atteindre cet objectif.Quoi qu'il en soit, Xerox a besoin de réduire encore ses coûts : le milliard de dollars d'économies annuelles réalisé depuis le début, en 2000, de la grave crise qui a mené le groupe au bord de la faillite ne suffit pas. Anne Mulcahy vise désormais un milliard de réductions de coûts supplémentaire. Or les comptes du troisième trimestre montrent que cet objectif est encore hors de portée : les frais généraux, de vente et administratifs (SAG) n'ont été réduits que de 152 millions par rapport à la même période de l'an dernier, soit un peu plus de 600 millions en rythme annuel. En Bourse, l'action Xerox a terminé la séance de mardi sur une progression de 0,25%, à 8,05 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.