Nokia table sur des ventes modestes au quatrième trimestre

La semaine dernière, les prévisions 2003 présentées par Nokia avaient déçu les investisseurs par leur prudence (lire ci-contre). Aujourd'hui, l'actualisation des prévisions pour le quatrième trimestre de cette année confirme ce sentiment. Le groupe finlandais, même s'il s'efforce de faire bonne figure en mettant en avant la progression de ses marges et de ses parts de marché, ne peut en effet dissimuler la mollesse du rebond de ses ventes. Nokia table ainsi désormais sur un chiffre d'affaires trimestriel situé entre 8,8 et 9 milliards d'euros, soit dans le bas de la fourchette évoquée jusqu'à présent, voire en dessous : mi-octobre, Jorma Olilla, son PDG, tablait en effet sur une fourchette de 8,9 à 9,2 milliards d'euros. Nokia explique cette déception, en dépit de la bonne tenue saisonnière des volumes, par la tendance des acheteurs de mobiles à opter pour les produits d'entrée de gamme. Le premier producteur mondial de combinés n'engrange donc pas encore les fruits des efforts de renouvellement de sa ligne de produits entrepris ces derniers mois, avec notamment le lancement de plusieurs modèles dotés d'écrans couleurs et de fonctionnalités de messagerie multimédia. Nokia espère néanmoins se rattraper sur les marges : la rentabilité d'exploitation de la division Mobiles devrait dépasser celle du troisième trimestre (22,2%), et le bénéfice par action trimestriel devrait se situer "confortablement" dans la fourchette prévue de 0,23 à 0,25 euro, soit 0,79 à 0,81 euro pour l'ensemble de l'année. Nokia laisse ainsi espérer une bonne surprise lors de la publication des résultats, le 23 janvier prochain.Pour l'ensemble du marché mondial des combinés, Nokia maintient en outre sa prévision de ventes à 400 millions d'unités pour 2002. Et il table sur des gains de parts de marché "importants" au quatrième trimestre. L'objectif à moyen terme de Jorma Olilla est de générer 40% des ventes globales de téléphones portables, contre 37% environ ces derniers mois.Les équipements de réseaux, l'autre source de revenus du groupe, restent quasiment au point mort : le chiffre d'affaires de la division sur les trois derniers mois de l'année devrait afficher une progression par rapport au troisième trimestre et à la période correspondante de 2001, mais son résultat d'exploitation, lui, devrait être quasiment nul. Sur ce point encore, la fin d'année sera décevante : il y a deux mois, Nokia Networks espérait encore se maintenir au niveau de la marge du troisième trimestre, soit aux alentours de 5%. En Bourse, l'action Nokia réagit mal à ces informations : en légère hausse en début de matinée, le titre abandonne 3,3% en clôture à Paris, à 17,27 euros (et 3,9% à Helsinki). Parmi ses concurrents, Ericsson termine en baisse de 3,19%, Siemens de 1,23% et Alcatel de 3,12%.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.