Saint Gobain rachète les minoritaires de Lapeyre

 |  | 389 mots
Lecture 2 min.
Comme prévu, Saint-Gobain a annoncé jeudi soir qu'il rachetait les 25,3% du capital de Lapeyre qu'il ne détient pas encore. Fixée à 62 euros par titre Lapeyre, soit un montant total de 345 millions d'euros, l'opération permettra aux actionnaires du groupe de menuiserie d'encaisser une prime de 21% sur le dernier cours coté de Lapeyre (51,10 euros). Ce prix est néanmoins légèrement inférieur aux estimations des analystes, qui prévoyaient environ 65 euros par titre.Cette annonce était largement attendue dans la mesure où Lapeyre avait annulé à la dernière minute la réunion de présentation de ses résultats annuels, prévue jeudi matin. La société, dont la cotation était encore suspendue vendredi, avait indiqué attendre un communiqué de presse de sa maison-mère.Hormis le rachat des minoritaires de sa filiale, Saint Gobain a également présenté ses résultats annuels. A 1,05 milliard d'euros (+3%), le résultat net hors plus values de cession est conforme aux prévisions, revues en baisse, du fabricant de verre. Face à la dégradation de la conjoncture qui s'est accrue à la suite des attentats de septembre, le groupe français avait indiqué fin octobre que son résultat net hors plus values de cession n'enregistrerait plus qu'une hausse comprise entre 1 et 5% au lieu des 10% prévus initialement. Compte tenu de la moindre importance des plus-values de cession en 2001 par rapport à 2000, le résultat net part du groupe accuse une baisse de 25% à 1,13 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires en progression de 9,2% à 30,4 milliards d'euros. Evoquant ses perspectives pour les prochains mois, Saint-Gobain a indiqué prévoir une hausse de son résultat net hors plus-values de cessions comprise entre zéro et 4% cette année, sous réserve d'une reprise économique, notamment aux Etats-Unis, d'ici la fin du premier semestre.Vendredi, le titre Saint-Gobain est resté dans le vert tout au long de la séance et a clôturé sur un gain de 0,49% à 165,60 euros. Depuis le début de l'année, la valeur a reculé de 2,3%, et fait ainsi légèrement mieux que le CAC 40.Mercredi soir, Lapeyre a annoncé une perte nette de 25 millions d'euros au titre de l'exercice 2001 suite à des charges exceptionnelles liées à son désengagement du marché allemand. En 2000, le groupe de menuiserie avait engrangé un bénéfice net de 51,7 millions d'euros.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :