Alcatel cède à Platinum Equity ses activités de distribution aux entreprises

 |  | 376 mots
Lecture 2 min.
C'est finalement Platinum Equity qui va acquérir les activités européennes de distribution d'équipements aux entreprises d'Alcatel. L'Américain supplante ainsi Cegelec (équipement électrique) qui était également sur les rangs pour la reprise de ces activités, baptisées Neco, qui regroupent 6.500 salariés et un portefeuille de 400.000 clients répartis dans 17 pays.Spécialisé dans la reprise d'entreprises de haute technologie, Platinum Equity entend ainsi compléter le réseau de sa filiale NextiraOne, fournisseur de services et de solutions de convergence voix et données aux entreprises américaines. Un accord "bilatéral" puisqu'il prévoit également la distribution par NextiraOne des produits voix et données d'Alcatel aux Etats-Unis.Se félicitant d'une telle acquisition, Tom T. Gores, PDG de Platinum Equity, a notamment déclaré que "dans la mesure où il n'y a pas de redondance en termes de couverture géographique, cette acquisition est un excellent complément à NextiraOne. Ces deux activités ont un objectif commun : fournir à nos clients nationaux et internationaux des solutions et des systèmes à la pointe de la technologie".Si le montant de l'opération n'a pas été divulgué, Alcatel a toutefois indiqué que Neco devrait dégager un chiffre d'affaires supérieur à 1,5 milliard d'euros en 2001. "Les deux entités réunies devraient représenter un chiffre d'affaires d'environ 2,8 milliards d'euros en 2002 avec un portefeuille de 500.000 clients", précise encore le groupe de Serge Tchuruk.La cession des activités de distribution aux entreprises d'Alcatel rentre dans le cadre du vaste programme de restructuration annoncé en mai dernier par le groupe pour faire face au ralentissement du marché des télécoms (lire article ci-contre). A cette occasion, l'équipementier avait annoncé qu'il souhaitait se recentrer sur le marché des opérateurs, comprenant les activités Réseaux, Optique et Espace, soit plus de 80% de ses activités télécoms. Un recentrage qui supposait la mise en Bourse de Nexans, effectuée en juin 2001, et le désengagement des activités de téléphonie mobile.A la Bourse de Paris, l'action Alcatel s'est adjugée plus de 3% sur la séance de mardi pour clôturer à 19,10 euros. Depuis le début de l'année, la valeur s'est effrité de 0,52%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :