AT&T revient dans le vert

 |  | 448 mots
Lecture 2 min.
AT&T, le numéro 1 de la téléphonie longue distance américaine, continue de souffrir de l'érosion de la demande. Toutefois, grâce à des économies de coûts, et après avoir passé des milliards de dollars d'amortissements des survaleurs ces derniers mois, le groupe a réussi à revenir dans le vert au troisième trimestre au niveau du résultat net, mettant un terme à trois trimestres de pertes. Le résultat net du groupe de télécommunications est ressorti à 5 cents par action, contre 3,13 dollars par titre l'an passé, une période marquée par la mise en Bourse de sa filiale de téléphonie mobile AT&T Wireless. Hors éléments exceptionnels, le résultat est de 6 cents par action, soit un cent de mieux que le consensus des analystes.Le chiffre d'affaires du troisième trimestre a reculé de 8,2% à 12 milliards de dollars, une baisse imputable surtout aux revenus provenant du grand public. La contraction était de 6,2% au deuxième trimestre.Le pôle clients résidentiels affiche ainsi une baisse de 25,9% à 2,8 milliards de dollars. Le recul est encore plus important qu'au deuxième trimestre où il avait été de 21,6%. Pour enrayer cette chute, en grande partie due à la concurrence des Baby Bell, AT&T compte sur son offre "Any Distance" (toutes distances) qui rassemble actuellement 2 millions d'abonnés. Ce qui n'a pas empêché le groupe, pénalisé par une forte pression sur ses prix, de voir sa marge d'Ebit (résultat avant impôts et taxes) passer de 33,9% à 21,3%.Le segment "entreprises" a en revanche mieux résisté. Il n'a baissé que de 1,6% à 6,7 milliards de dollars, là où il était en retrait de 3,8% trois mois plus tôt. Toutefois, sa marge d'Ebit a également reculé: elle a été ramenée à 13,1% contre 14,5% un an plus tôt. Nul doute que la compagnie a profité des faillites de Qwest et de WorldCom, dont les clients se sont reportés sur les concurrents.Enfin, AT&T Broadband, la division de télévision par câble et d'accès Internet, a vu ses revenus croître de 8,2% à 2,55 milliards de dollars. Cette branche est en passe d'être revendue à Comcast. Une opération, évaluée lors de son annonce en décembre 2001 72 milliards de dollars, qui attend d'être avalisée par le conseil de la concurrence.Sur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires de la branche "entreprises" devrait reculer de 4 à 5% sur un an tandis que le résultat ressortira en baisse de 2 à 3% par rapport à 2001. Les ventes de la division grand public seront en baisse d'environ 25%.A la mi-journée de Wall Street, le titre AT&T progresse de 4,07% à 13,04 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :