Matsushita Electric sur le chemin de la reprise

 |  | 315 mots
Lecture 1 min.
Après les pertes abyssales de l'an passé, les grands noms de l'électronique japonaise continuent de remonter la pente, même si tout n'est pas encore rose. Après NEC, Toshiba et Sony, c'est au tour de Matsushita Electric de montrer que les restructurations portent leurs fruits et que la demande est un peu repartie. Au deuxième trimestre de son exercice 2002-2003 (juillet-septembre), le bénéfice net ressort à 13,5 milliards de yens (110 millions d'euros), un résultat supérieur aux prévisions du groupe. Il y a an, sur la même période, Matsushita était dans le rouge à hauteur de 50,1 milliards de yens. Le résultat d'exploitation ressort à 30,8 milliards de yens, une performance supérieure à ses objectifs.Le chiffre d'affaires du conglomérat affiche en outre une hausse de 4%, à 1.780 milliards de yens (14,67 milliards d'euros), légèrement en dessous de son objectif. "Des gains importants ont été réalisés par l'équipement audio et vidéo, en particulier par les téléviseurs, les caméscopes et les lecteurs de DVD. Sur l'ensemble de ces produits, les ventes totales ont bondi de 15%", précise le groupe dans un communiqué. Matsushita Electric est notamment propriétaire de la marque Panasonic, dont la gamme de produits couvre tous les domaines de l'électronique grand public mais s'étend aussi aux luminaires ou aux appareils de climatisation. Sur l'ensemble de l'exercice (clos en mars 2003), le bénéfice devrait s'établir à 37 milliards de yens, soit un peu moins que les 42 milliards précédemment prévus. Matsushita explique cette révision par des pertes issues de sa joint-venture avec Toshiba, qui fabrique des écrans LCD. Le chiffre d'affaires annuel est désormais attendu à 7.050 milliards de yens, contre 7.080 milliards jusqu'à présent, en raison de certains retards pris dans sa division cellulaire. La prévision de bénéfice d'exploitation est maintenue à 100 milliards de yens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :