Sprint abaisse ses objectifs dans la téléphonie fixe et mobile

 |  | 343 mots
Lecture 2 min.
Moins de trois semaines avant la publication de ses comptes 2001, Sprint se voit contraint d'abaisser ses prévisions de croissance et de résultats pour le dernier trimestre. Un ajustement qui concerne à la fois ses activités de téléphonie fixe et de téléphonie mobile.Troisième opérateur dans la téléphonie fixe longue distance aux Etats-Unis, Sprint vient d'annoncer que les revenus de sa division FON Group (téléphonie fixe) pour le quatrième trimestre s'établiraient en-deçà de sa précédente estimation. Le groupe attend désormais un chiffre d'affaires d'environ 4 milliards de dollars sur le trimestre contre un objectif initial compris entre 4,1 et 4,2 milliards. Sur l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires atteindrait ainsi 16,9 milliards de dollars pour un excédent brut d'exploitation avant amortissements (Ebitda) abaissé à 4,6 milliards de dollars au lieu des 4,7 milliards attendus.Dans la téléphonie mobile (PCS Group), Sprint affiche un nombre de nouveaux abonnés inférieur aux attentes, soit 1,11 million pour le quatrième trimestre au lieu des 1,3 million attendus par les analystes de Wall Sreet. Une légère contre-performance que l'opérateur attribue à des ventes plus faibles que prévu pour la saison des fêtes. En conséquence : PCS Group devrait enregistrer un Ebitda de l'ordre de 300 millions de dollars sur le trimestre. Sur l'ensemble de l'année 2001, ce résultat se voit abaissé à 1,5 milliard de dollar contre une prévision initiale de 1,6 milliard.Après l'annonce d'un nombre d'abonnés inférieur aux attentes pour Verizon Wireless, numéro un de la téléphonie mobile outre-Atlantique, il y a quelques jours (lire article ci-contre), les déclarations de Sprint confirment que le marché de la téléphonie mobile aux Etats-Unis peine toujours à se redresser. Une situation qui risque fort de remettre en cause l'envolée des valeurs télécoms en Bourse depuis les points bas de la fin septembre.A Wall Street, l'action Sprint recule de 2,01% à 19,98 dollars au moment de la clôture des marchés parisiens.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :