La croissance ralentit pour Business Objects

 |  | 326 mots
Lecture 2 min.
L'éditeur de logiciels Business Objects a publié des bénéfices en baisse au troisième trimestre de son exercice en raison de sa dernière acquisition, Acta Technology, un éditeur de logiciels de la Silicon Valley, pour laquelle il a dû passer une charge de 65 millions de dollars, soit le prix payé en numéraire pour acquérir la société. Le résultat net ressort donc à 4,9 millions de dollars, contre 9,3 millions au troisième trimestre 2001.Pro forma, le résultat est en ligne - voire légèrement supérieur - aux prévisions des analystes. Le bénéfice par action s'établit à 12 cents, là où Merrill Lynch prévoyait dans le meilleur des cas 11 cents par titre. Le chiffre d'affaires ressort à 109,8 millions de dollars, en accord avec les propres attentes du groupe, qui allaient de 108 à 110 millions de dollars, et en progression de 10,4% sur un an. Par division, la performance du groupe reste mitigée. En effet, les revenus en provenance des licences sont moins bons qu'attendus. Ils ressortent à 53,7 millions de dollars, tandis que Merrill Lynch espérait plus de 58 millions de dollars. Mais Business Objects s'est du coup rattrapé sur les services, à moins forte valeur ajoutée, qui ont généré un chiffre d'affaires de 56,1 millions de dollars (+27,8% sur un an), alors que la banque d'affaires américaine prévoyait 51 millions.Sur les mois à venir, les prévisions de l'éditeur sont à nuancer. Le chiffre attendu pour le quatrième trimestre est plutôt décevant: il se situe entre 118 et 124 millions de dollars, alors que Merrill Lynch espérait au moins 124 millions de dollars. A contrario, Business Objects prévoit un bénéfice pro forma de 15 à 20 cents par titre, en ligne avec Wall Street qui table sur résultat moyen de 18 cents par titre.A Paris, le titre, qui est également coté au Nasdaq, perd 17,85% en clôture, à 13,02 euros. C'est la deuxième plus forte baisse du SRD.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :