Un entretien avec Denis Marque, directeur du développement chez Simone Malher

 |  | 479 mots
Lecture 2 min.
La rénovation de son concept débutée, il y a un an, a permis aux instituts d'atteindre des progressions allant jusqu'à 40 % de croissance du chiffre d'affaires. Aujourd'hui, l'enseigne appartient au groupe Sothys, l'un des leaders dans le domaine de la création et la fabrication de produits de beauté.Yves Sassi : Simone Mahler est une enseigne connue, dont les fondateurs ont également été des acteurs importants de la Fédération française de la Franchise. Quel est votre positionnement actuel ?Denis Marque : Chaque enseigne (sérieuse) du secteur propose des produits et des prestations de qualité, sur son créneau. C'est sur le positionnement et sur les services que doivent se faire la différence. Le réseau Simone Mahler a des ratios nettement supérieurs à la moyenne nationale du secteur. Et cette moyenne est encore améliorée par la rénovation des points de vente, lancée il y a un an.Notre pilote de l'avenue Victor Hugo a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires de 40 %, après rénovation. Et ce, sans aucune publicité. Simplement grâce à la nouvelle image, plus précise, plus tournée vers la "technicité" de nos méthodes. Mais ce n'est pas un cas isolé. Tous les instituts qui ont été rénovés ont immédiatement progressé d'au moins 20 %.La mise en oeuvre du nouveau concept a été accompagnée d'une refonte des visuels (logo, packaging... ) et également d'un renforcement des formations que nous proposons. Nous avons basé notre réflexion sur une image plus technique et plus moderne. Toute la gamme a entièrement été revue. De plus, nous avons mis en place des méthodes de marketing et de gestion qui confortent nos partenaires.Quels sont vos objectifs ?Cette première année de test nous a permis de constater d'excellents résultats. 2003 sera maintenant consacré au développement du réseau. Notre objectif est d'une dizaine d'ouverture par an. D'autre part, nous cèderons sans doute à des partenaires les instituts qui nous appartiennent à Bordeaux et Limoges.L'enseigne est très présente dans sa région d'origine, le Sud Ouest, et sur un ligne allant de Bordeaux à Paris. Nous souhaitons donc étendre notre présence sur le reste du territoire.Quels profil de franchisés recherchez vous ?Nous sommes à la recherche de deux types de profils: des esthéticiennes installées et des gestionnaires. Des esthéticiennes, diplômées, qui souhaitent bénéficier d'un savoir faire, d'une notoriété incontestables et de l'appui d'un groupe comme le nôtre. Et des gestionnaires, sensibilisés à l'esthétique, qui joueraient le rôle "d'investisseurs", créant des salons de 120 à 150 m2. Notre investisseur gère le centre et est appuyé par trois esthéticiennes diplômées au minimum. Les résultats des centres de ce type montrent l'intérêt d'un tel investissement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :