Cession de 195 millions d'euros pour Telecom Italia

 |  | 362 mots
Lecture 2 min.
Telecom Italia poursuit son plan de désendettement. L'opérateur historique italien vient de conclure un accord sur la vente des 29% de parts qu'il détient dans l'opérateur de téléphonie serbe Telekom Srbija (TS). Montant de l'opération: 195 millions d'euros. C'est la société publique serbe PTT Sbrija qui doit reprendre cette participation. Cette dernière détient déjà 51% de Telekom Sbrija. Le paiement s'effectuera en deux fois. PTT Sbrija versera à Telecom Italia un premier montant de 120 millions d'euros d'ici avril 2003, date à laquelle l'opération sera définitivement bouclée. Le reste de la somme, c'est-à-dire 75 millions d'euros, sera payé d'ici juillet 2008. Toutefois, l'opérateur grec OTE détient encore un droit de préemption sur cette participation, qu'il peut exercer au cours des 60 prochains jours.Dans le cadre de son développement international, Telecom Italia avait acquis ces 29% en 1997 pour 248 millions d'euros. L'opérateur enregistre donc une moins-value de 53 millions d'euros sur cette opération. "C'est l'une des meilleures affaires conclues par la Serbie au cours des dernières années", a commenté le Premier Ministre serbe, Zoran Djindjic, notant que le partenaire italien "se retire des télécoms serbes avec d'importantes pertes". Parallèlement, la prise de participation dans Telekom Sbrija par le groupe italien fait actuellement l'objet d'une enquête judiciaire en Italie. La transaction se serait en effet accompagnée d'un versement de 15 millions d'euros de pots-de-vin, selon le quotidien La Repubblica. En tout cas, ce désengagement fait partie du plan de désendettement entrepris par le PDG du groupe, Mario Tronchetti Provera, en 2001. Cette année Telecom Italia a notamment cédé les 19,6% qu'il détenait dans l'opérateur français, Bouygues Télécom pour 750 millions d'euros, ainsi que ses 25% dans Mobilkom Austria pour 716 millions d'euros. Le tout lui a permis d'inscrire dans ses comptes semestriels une plus-value exceptionnelle de 753 millions d'euros. Contrôlé depuis septembre 2001 par le groupe Pirelli, Telecom Italia a annoncé un endettement net de 21,1 milliards d'euros au 30 juin 2002, correspondant à une diminution de 812 millions d'euros sur un an. Pour l'instant, Telecom Italia n'a pas communiqué l'impact de la cession de l'opérateur serbe dans ses comptes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :