Oracle relève ses prévisions

 |  | 409 mots
Lecture 2 min.
Numéro deux mondial du logiciel, Oracle est venu réconforter les investisseurs en publiant ses résultats du deuxième trimestre et surtout en faisant état de ses perspectives. Souvent considéré comme un baromètre du marché, Oracle a relevé à la hausse ses prévisions pour le trimestre en cours, alors que le directeur financier affirmait mercredi soir lors d'une conférence que le pire était passé. "Nous pensons que le trimestre en cours sera meilleur que le dernier trimestre. Nous sommes aujourd'hui plus optimistes que nous ne l'avons été ces deux dernières années, une période marquée par la contraction de l'industrie. Nous pensons que nous avons touché le fond", s'est réjoui le directeur financier Jeff Henley. De fait, le groupe attend désormais un bénéfice de 9 à 10 cents par titre, contre 10 cents l'an passé et 9 cents jusque là pronostiqués par les analystes. Jeff Henley prévoit également un chiffre d'affaires affichant une croissance de 0 à 5% par rapport au 2,25 milliards de dollars de l'an passé. Les revenus en provenance des licences se situeront entre -5 et +5% par rapport aux 777 millions de dollars réalisés l'année dernière. Si le groupe parvient à afficher une croissance totale de ses revenus sur le trimestre en cours, il aura enrayé sept trimestres de déclin.Les résultats du second trimestre (clos le 30 novembre) ont été à la fois meilleurs que les propres attentes d'Oracle et supérieurs au consensus des analystes. Le chiffre d'affaires total, à 2,31 milliards de dollars, reste certes inférieur à celui de l'an passé (2,28 milliards de dollars) mais il est meilleur que ne l'attendait Oracle lui-même. Le chiffre d'affaires provenant des ventes de nouvelles licences a reculé de 6,6% à 764 millions de dollars, tandis que les renouvellements de licences, qui assurent les revenus récurrents du groupe, ont augmenté de 8,2%. Le résultat net se situe à 535 millions de dollars, soit 2,5% de moins seulement qu'il y a un an, tandis que le bénéfice hors exceptionnels ressort à 10 cents par titre, soit 2 cents de plus que le consensus de Wall Street. Sur le trimestre, le groupe a poursuivi ses efforts de restructuration dans la mesure où ses clients continuent à faire attention à leurs dépenses. Il a donc supprimé 851 postes, soit 2% de son effectif total. Cette mesure fait partie du plan d'économies annoncé précédemment par l'éditeur de logiciels. Dans la matinée, sur le Nasdaq, le titre Oracle gagne 3,95% à 11,05 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :