La croissance des ventes de puces ralentit

 |   |  338  mots
En convalescence en 2002, l'industrie des semi-conducteurs ne confirmera pas de nette reprise en cette fin d'année. Alors que les chiffres de ventes étaient plutôt encourageants en octobre, la croissance a ralentit au mois de novembre, tandis que le mouvement aurait dû s'accélérer en cette période de fêtes.En effet, le chiffre d'affaires mondial du secteur affiche une hausse de 1,3% en novembre par rapport à octobre, à 12,5 milliards de dollars, selon le World Semiconductor Trade Statistics (WSTS). Un mois plus tôt, la croissance était de 1,8%. Traditionnellement, les fêtes de fin d'année mettent un coup de fouet au secteur des semi-conducteurs grâce aux ventes de produits équipés de puces figurant dans le haut des listes de cadeaux, à commencer par les appareils électroniques, les ordinateurs, ou encore les téléphones portables. Mais après un départ en fanfare, les ventes de cette fin 2002 auront été plutôt décevantes, en particulier aux Etats-Unis. Pour preuve, le distributeur américain Wal-Mart en révisant ses prévisions de décembre a même anticipé le plus mauvais Noël de ces 30 dernières années.Tous les pays ne sont toutefois pas logés à la même enseigne. Aux Etats-Unis et au Japon, les ventes affichent respectivement des retraits de 0,8 et de 0,6% par rapport à octobre, contre des replis de 0,5 et 0,8% un mois plus tôt. La zone Asie Pacifique se situe en revanche dans la moyenne des ventes mondiales avec une augmentation de 1,3% à 4,62 milliards de dollars. Enfin, l'Europe continue de montrer la meilleure performance avec un chiffre en hausse de 5,8%, néanmoins inférieur aux 6,2% enregistrés en octobre. Cette zone est en effet moins tributaire des ventes d'ordinateurs personnels, un segment de marché dont la reprise peine à s'affirmer.En croissance annuelle, les ventes mondiales sont en hausse de 19,6% en novembre, par rapport à une augmentation de 19,9% en octobre. Cette progression spectaculaire ne peut toutefois être le signe de la reprise, tant 2001 aura marqué la plus grave crise connue par cette industrie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :