Pfizer prévoit une baisse de régime au deuxième trimestre

 |  | 331 mots
Pfizer affiche toujours une santé éclatante. Continuant de faire fi du ralentissement économique, le numéro un mondial de la pharmacie affiche pour le premier trimestre un résultat net en hausse de 22%, à 2,36 milliards de dollars, et un chiffre d'affaires en progression de 11%, à 8,42 milliards. La hausse des ventes a été particulièrement sensible aux Etats-Unis (+15%, à 4,5 milliards de dollars) et les médicaments vedettes ont parfaitement joué leur rôle : le Lipitor, devenu l'an dernier le médicament le plus vendu au monde, a vu son chiffre d'affaires progresser de 26%, à 1,85 milliard, tandis que celui du Zoloft augmentait de 22%, à 740 millions. Les ventes de Viagra restent elles aussi vigoureuses, à 422 millions de dollars, en hausse de 12%. La rentabilité, en revanche, devrait connaître une baisse de forme passagère au deuxième trimestre. D'importants coûts de recherche et de lancement de nouveaux produits devraient ramener la progression du bénéfice sous les 10%, prévient le groupe. Les analystes financiers tablaient jusqu'à présent sur une hausse de 20%. Pour l'ensemble de l'année 2002, Pfizer maintient néanmoins ses objectifs de croissance du chiffre d'affaires et du résultat : la progression du bénéfice devrait s'accélérer à nouveau dès le troisième trimestre et particulièrement au quatrième, assure le groupe dans un communiqué. Le bénéfice par action devrait donc bien se situer entre 1,56 et 1,60 dollars, soit 19 à 22% au-dessus de celui de l'an dernier (1,31 dollar), profitant notamment des synergies engendrées par la fusion avec Warner-Lambert, qui devraient atteindre 1,7 milliard de dollars sur l'exercice. Le chiffre d'affaires annuel, quant à lui, devrait afficher une hausse à deux chiffres. Les prochaines années seront peut-être moins flamboyantes : l'effet des réductions de coûts consécutives à la fusion avec Warner-Lambert va peu à peu s'estomper. Pfizer continue de viser, pour 2003 et 2004, une croissance à deux chiffres de ses ventes, mais la croissance moyenne du résultat par action devrait se situer autour de 15%.A Wall Street, l'action Pfizer cédait 4,64% à 38,05 dollars à la mi-journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :