Yahoo ! va lancer une messagerie instantanée pour les entreprises

Soucieux de diversifier ses sources de revenus, Yahoo! s'apprête à commercialiser un logiciel de messagerie instantanée à destination des entreprises. La solution, baptisée "Yahoo Messenger Enterprise Edition 1.0" sera lancée d'ici la fin de l'année. Les entreprises désirant s'en doter devront s'acquitter d'un abonnement annuel de 30 dollars par utilisateur, selon le Wall Street Journal. Déjà utilisée en version gratuite par des millions d'utilisateurs, cette messagerie instantanée payante offrira aux entreprises des fonctionnalités supplémentaires adaptées à un univers professionnel. Ainsi, le logiciel sera doté d'une fonction de cryptage des messages reçus et envoyés. Afin de renforcer la sécurité de l'outil, un système d'identification plus pointu a été développé, permettant à l'internaute de s'assurer de l'identité de son interlocuteur. La messagerie pourra en outre être intégrée directement au réseau informatique de l'entreprise cliente. Permettant ainsi aux administrateurs du réseau de les identifier et de contrôler les messages entrants et sortants. Notamment, par catégorie d'utilisateurs, ils auront le pouvoir de décider de la nature des messages à envoyer, en autorisant ou pas les utilisateurs à transmettre des fichiers attachés.D'ores et déjà, Yahoo! annonce avoir conclu des accords avec des "vendeurs de logiciels majeurs", comme BEA Systems, Novell, Oracle, Sun ou Tibco. Ces derniers travaillent tous à l'intégration de la messagerie "Enterprise Edition 1.0" dans leur offre professionnelle, assure Yahoo!. Le portail de services croit beaucoup au développement des messageries instantanées dans l'univers professionnel. Déjà 55 millions de salariés utilisent ce type d'outil et ils devraient être 255 millions en 2005, selon les chiffres d'IDC du mois d'août cités par Yahoo!. Sur ce marché, Yahoo! ne devrait pas rester seul très longtemps. AOL et Microsoft, également présents sur le marché des messageries instantanées à destination du grand public, prépareraient aussi des versions payantes. En tout cas, le développement de services payants est désormais au coeur de la stratégie de Yahoo!, qui, avec l'érosion des revenus publicitaires, a enchaîné six trimestres dans le rouge, avant de revenir dans le positif au dernier trimestre. Sur un tout autre créneau, Yahoo! a conclu en avril dernier un partenariat avec Overture. Cette entreprise américaine, qui s'est lancée en France à la rentrée, propose aux annonceurs l'achat de mots clefs de façon à ce qu'ils puissent apparaître en tête de liste dans les moteurs de recherche. Autre exemple: la reprise de Hotjobs, un site de recrutement, en décembre 2001. Enfin depuis juillet, Yahoo! propose un service premium sur les e-mails.En un an, les services payants ont sensiblement progressé dans les résultats du groupe. Au trimestre dernier, ils ont représenté près de 40% des 225 millions de dollars de chiffre d'affaires, contre un peu plus de 23% un an auparavant, principalement grâce à l'intégration de Hotjob. Pour l'ensemble de l'exercice, le groupe avait relevé en juillet sa prévision de chiffre d'affaires, pour la porter à une fourchette annuelle de 900 à 940 millions de dollars. Les résultats du troisième trimestre seront publiés mercredi soir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.