Dassault Systèmes maintient ses prévisions

 |  | 385 mots
Lecture 2 min.
L'éditeur de logiciels Dassault Systèmes n'aura pas réservé de grosse surprise aux investisseurs en publiant ses chiffres du troisième trimestre et ses prévisions annuelles, après le "profit warning" lancé fin septembre. Sur l'ensemble de l'exercice, le groupe attend toujours un chiffre d'affaires en hausse de 4% sur un an à environ 776 millions d'euros. C'est quand même un petit peu moins optimiste que les prévisions de septembre établies dans une fourchette de 775 à 785 millions d'euros, soit une hausse de 4 à 5%. On est en tout cas bien loin des estimations faites en début d'année par le groupe qui visait 840 millions d'euros de ventes (+12,6%). La marge d'exploitation est toujours attendue entre 27 et 28% du chiffre d'affaires. En juillet dernier, le spécialiste du logiciel de CAO tablait sur une marge de 29,6%, un niveau équivalent à celui de l'an dernier. Mais les ventes ne sont pas prêtes de repartir. Pour 2003, le chiffre d'affaires devrait croître dans une fourchette d'à peine 2 à 3%. Le groupe a particulièrement souffert au troisième trimestre. La marge d'exploitation a à peine atteint 22,1%, contre 27% l'an dernier. Hors coûts d'acquisitions, le résultat d'exploitation a chuté de 20% à 38,8 millions d'euros, tandis que le bénéfice net est en retrait de 16% à 24,3 millions d'euros. Le chiffre d'affaires ressort à 175,9 millions d'euros, en ligne avec les 175 millions annoncés fin septembre mais en baisse de 2% sur un an. "le chiffre d'affaires est légèrement inférieur à celui du même trimestre de l'an passé, reflétant un environnement économique plus perturbé ainsi que l'impact négatif des fluctuations de change et du nouvel accord de royalties avec IBM annoncé en juillet", a commenté Thibault de Tersant, le directeur financier, dans un communiqué.L'activité orientée "Processus", qui inclut les solution de gestion des données produits et collaboration (PDM), est à peu près stable à 145,5 millions de dollars. La branche PDM génère 85% des revenus. De son côté la division "Conception" a baissé de 7% à 30,4 millions d'euros. Elle pèse 17% du chiffre d'affaires total. Le marché de cette division étant plus centré sur les petites et moyennes entreprises, il "a été plus affecté par la faiblesse des dépenses", a expliqué Bernard Cherlès, le directeur général de BO. A Paris, Dassault Systèmes recule de 10,51% en fin d'après-midi, à 20,52 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :