Seb publie des résultats en demi-teinte

 |  | 463 mots
Lecture 2 min.
Les résultats annuels de Seb étaient particulièrement attendus, le marché voulant apprécier à quel point l'acquisition de Moulinex à l'automne dernier a pesé sur les comptes du groupe d'éléctroménager. Or malgré un résultat d'exploitation en recul sur un an, Seb est parvenu à maintenir son endettement net aux niveaux de 2000.A 119 millions d'euros, le résultat d'exploitation accuse en effet un recul de 10,5% par rapport aux 133 millions d'euros engrangés sur l'année 2000. Une contre-performance directement imputable au rachat de Moulinex, l'opération s'étant traduite par "une contribution négative aux résultats d'exploitation et courant, du fait de diverses dotations aux provisions", souligne Seb dans son communiqué. Abstraction faite de cette acquisition, le résultat d'exploitation progresse de 13,5% à 151 millions d'euros. Les ventes de Seb ayant largement bénéficié de la consolidation de Moulinex sur les deux derniers mois de l'année 2001 (lire article ci-contre), la marge opérationnelle du nouvel ensemble fléchit à 6,4% du chiffre d'affaires contre 7,2% un an plus tôt. En revanche le résultat net s'est accru de 45% l'an dernier et s'élève à 74 millions d'euros, un niveau similaire à celui du périmètre hors Moulinex. Seb ne précise toutefois pas les raisons qui lui ont permis d'atteiundre un tel bénéfice. Enfin, l'entreprise est parvenue à maintenir son endettement net à 80% de ses fonds propres, la dette financière du groupe français ressortant à 404 millions d'euros, proche des 393 millions de la fin 2000.Comme il l'avait déjà affirmé au moment du rachat de Moulinex, Seb assure encore aujourd'hui que ce rachat n'aura pas d'impact négatif sur son bénéfice par action cette année. "L'année 2002 sera consacrée à l'intégration des activité de Krups-Moulinex dans leur nouveau périmètre. Elle devrait permettre, malgré les difficultés dues au redémarrage industriel et commercial et aux contraintes de la Commission Européenne, une poursuite de la croissance du bénéfice par action", indique le groupe.Certes, compte tenu de l'intégration de Moulinex sur l'ensemble de l'année, la croissance des profits de Seb en 2002 sera tout de même "loin des chiffres de 2001" a précisé le PDG du groupe, Thierry de la Tour d'Artaise à l'occasion d'une conférence de presse. Ce dernier a néanmoins ajouté qu'il visait une "croissance à deux chiffres" du bénéfice par action cette année. Le chiffre d'affaires est attendu entre 2,3 et 2,45 milliards d'euros, soit une croissance de 32% en milieu de fourchette.A la Bourse de Paris, l'action Seb a signé une bonne performance venderdi, s'adjugeant une hausse de 3,02% sur la séance pour finir à 82 euros. Depuis le début de l'année, le groupe d'électroménager a vu son cours de Bourse progresser de plus de 30%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :