Air France surpasse ses concurrents européens

 |  | 347 mots
Lecture 2 min.
Comme l'on pouvait s'y attendre au regard des chiffres du trafic de la compagnie aérienne pour le mois de décembre publiés hier soir, l'action Air France a grimpé de 2,65% mercredi pour finir à 17,45 euros et porter ses gains depuis le début de l'année à plus de 6%. Après la chute du trafic passager de 7% en septembre, de 10,1% en octobre et de 7,2% en novembre - conséquence des turbulences causées par les attentats du 11 septembre - Air France vient d'annoncer que le recul du nombre de passagers transportés au kilomètre avait été contenu à 2,2% au mois de décembre. Un chiffre qui lui permet de limiter le repli de son trafic au troisième trimestre à 6,5%.Dès la fin de la semaine dernière, les chiffres publiés par KLM et British Airways, qui ont également fait état d'un moindre ralentissement de leur trafic au cours du mois de décembre, avaient relancé l'optimisme sur le secteur aérien. Le recul du trafic passager de KLM s'est établi à 8% en décembre contre 10% le mois précédent quand British Airways a accusé un repli de 10,4% de son trafic au lieu de la chute de 17,8% de novembre. Une moins bonne "performance" toutefois que la compagnie aérienne française.Comme l'a laissé entendre Pierre-Henri Gourgeon, directeur général exécutif d'Air France, le pire de la crise engendré par les attentats de septembre est désormais passé. "Une partie du choc d'ordre psychologique s'est estompé", avait-il confié au Progrès lundi. Autres bonnes nouvelles : le coefficient d'occupation (72,6%) s'est redressé, n'affichant plus désormais qu'un repli de 0,3 point sur son niveau de décembre 2000, et la recette unitaire hors effet de change "a rejoint son niveau de l'année précédente".Si la situation s'améliore, la reprise n'est pas pour autant assurée. Pour les mois à venir, Air France prévoit en effet un trafic long-courrier du niveau de l'an dernier tandis que les difficultés persisteront sur le réseau domestique avec des réservations en retrait par rapport à 2001.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :