Les créanciers d'Hynix approuvent un nouveau plan de sauvetage

 |  | 275 mots
Lecture 1 min.
Toujours à l'agonie et sous l'emprise d'une dette colossale, le fabricant coréen de mémoires informatiques Hynix poursuit ses efforts pour éviter la faillite. Ses banques créancières viennent d'approuver un nouveau plan de sauvetage d'un montant de 1,52 milliard d'euros. Ce plan consiste principalement dans la conversion d'une nouvelle partie de la dette en actions. "Le plan de restructuration de la dette a recueilli 86,5% des voix des créanciers", a déclaré un porte-parole de Korea Exchange Bank, le principal organisme créancier d'Hynix.Ce nouveau plan de sauvetage d'Hynix, élaboré par la Deutsche Bank, prévoit notamment la conversion en actions de 1.900 milliards de wons de dettes (sur un total de 6.200 milliards, soit 5,2 milliards d'euros). Selon ce plan, 3.000 milliards de wons de prêts seront également rééchelonnés d'ici 2006. Victime de la crise du secteur informatique, le fabricant de mémoires a déjà pris des mesures de restructuration de sa dette en juin dernier, qui l'ont conduit à passer sous le contrôle de ses créanciers. En effet, en convertissant 3.000 milliards de wons (2,6 milliards d'euros) d'obligations en actions, les banques avaient ainsi obtenu 80,65% du capital.Reste à savoir maintenant si ces nouvelles mesures seront suffisantes pour redresser un groupe qui continue de s'enfoncer. Pour preuve, ses derniers résultats trimestriels. Hynix a creusé sa perte nette à 617 milliards de wons (environ 500 millions d'euros). Et ce, tandis que le déficit d'exploitation n'a diminué que de 3% en un an. En perte depuis presque 6 ans, le groupe, qui a failli fusionner avec l'Américain, Micron Technologies, a dû drastiquement réduire ses investissements. Une politique d'économies qui a énormément nui à sa compétitivité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :