KirchMedia repris par l'éditeur de presse Bauer Verlag et HVB

 |  | 256 mots
Lecture 1 min.
Après des semaines de suspense, KirchMedia, ancien fleuron des médias aujourd'hui en faillite, sera finalement repris par un consortium dirigé par l'éditeur de presse allemand Bauer Verlag. Consortium dont fait également partie HypoVereinsbank, l'une des principales banques créancières de Kirch. C'est une décision de principe qui a été vient d'être annoncée, comme l'a confirmé le directeur financier de KirchMedia, Heinz-Joachim Ziems, au sortir d'une réunion. Les détails financiers de l'opération, encore à l'étude, seront révélés dans les prochaines semaines. Mais selon certaines sources, le montant de l'acquisition approcherait les 2 milliards d'euros.En reprenant KirchMedia, Bauer Verlag met donc un pied dans l'audiovisuel, grâce à ProSiebenSat, dont KirchMedia détient 52%. Bauer s'apprête également à reprendre les droits de films et de retransmission sportifs.Ainsi, Bauer Verlag pourra faire un peu plus le poids face au géant du secteur en Allemagne, Bertelsmann. Bauer est déjà un puissant éditeur de presse. Ses plus gros tirages sont un hebdomadaire de programmes télé et le magazine pour adolescents "Bravo". En France, il publie les magazines "Maxi" et "Girl". Trois consortiums étaient candidat à la reprise de KirchMedia. Face au duo allemand Bauer-HVB figuraient le groupe TF1 associé au producteur américain Haim Saban et un consortium composé des banques Lehman Brothers et Commerzbank, du prince milliardaire saoudien al-Walid, du groupe allemand de distribution Rewe et de l'italien Mediaset. Mais c'est Bauer qui aurait fait la meilleure proposition. Permettant à l'ex-fleuron du groupe Kirch de rester allemand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :