NTT DoCoMo va passer de nouvelles dépréciations d'actifs

Comme le craignaient les investisseurs, les comptes semestriels de NTT DoCoMo seront plombés par ses participations à l'étranger. Sur le premier semestre de son exercice 2002-2003, l'opérateur de téléphonie mobile inscrira une charge pour dépréciations d'actifs de 573 milliards de yens (4,75 milliards d'euros) en raison de la chute des cours de Bourse des opérateurs européens et américains dans lequel il détient des participations. Cette charge inclut 339 milliards de yens (2,81 milliards d'euros) sur sa part dans AT&T Wireless, le reste de la provision se divisant entre Hutchinson 3G en Grande-Bretagne (126 milliards de yens) et l'opérateur néerlandais KPN (108 milliards de yens).NTT DoCoMo a massivement investi hors du Japon. Depuis fin 1999, il a injecté pas moins de 1.900 milliards de yens (15,75 milliards d'euros) dans cinq participations en Asie, en Europe, et aux Etats-Unis. Mais l'investissement le plus important a été réalisé dans AT&T Wireless. NTT DoCoMo a déboursé 1.200 milliards de dollars pour acquérir 16% de l'opérateur mobile américain. A l'époque, NTT DoCoMo avait payé 23,5 dollars le titre. Aujourd'hui, le cours d'AT&T Wireless est sous la barre des 5 dollars à New York. Ce n'est d'ailleurs pas la première dépréciation que le Japonais passe sur cette valeur. Sur le dernier exercice, NTT DoCoMo a déjà passé une provision pour dépréciations de cet actif de 591,7 milliards de yens, ramenant le cours d'AT&T Wireless à 10,5 dollars.Même chose dans KPN Mobile l'an passé. NTT DoCoMo est entré dans l'opérateur néerlandais en juillet 2000 à hauteur de 15%. Prix de la transaction: 407,7 milliards de yens (3,75 milliards d'euros). Depuis, il a passé en 2001 une première dépréciation de 262 milliards de yens. Aujourd'hui, il ramène la valeur de sa participation à zéro. Il faut dire que la valorisation globale de KPN est aujourd'hui négative, estimée à -10 milliards d'euros, selon les confirmations même d'un porte-parole de KPN. "La valorisation négative du titre inclut des prêts d'actionnaires, sans lesquels la valeur de KPN Mobile serait positive", a-t-il précisé. Toujours est-il que la maison mère, KPN a déjà passé elle-même des provisions pour 20 milliards d'euros, en raison de sa division mobile, qui inclut notamment l'allemand E-Plus, détenteur de l'une des 6 licences UMTS acquise au prix fort.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.