La justice américaine enquête sur VU

 |  | 287 mots
Lecture 1 min.
Décidemment, la justice ne quitte plus Vivendi Universal. Le groupe de médias, qui fait déjà l'objet d'une information judiciaire en France, a annoncé que l'Etat de New York venait de lancer une enquête préliminaire sur son compte. "Vivendi Universal a l'intention de coopérer pleinement aux investigations", a expliqué le groupe dans un communiqué. Sur ce dossier, le bureau du procureur new-yorkais collabore avec le bureau de la SEC de Miami, qui, de son côté, vient également de commencer à enquêter sur le groupe mais de façon informelle.En juillet dernier, un groupe américain d'actionnaires individuels, soupçonnant VU d'avoir masqué ses problèmes de liquidité, avait déposé une plainte en nom collectif contre le groupe. VU n'a pas confirmé si l'information judiciaire ouverte par le bureau de New York correspondait à cette plainte.En France, VU est également ausculté par la justice. Le parquet de Paris a ouvert la semaine passé une information judiciaire à la suite d'une plainte de l'Association des petits porteurs actifs (Appac), pour "publication de faux bilans pour les exercices clos au 31 décembre 2000 et au 31 décembre 2001" et "diffusion d'informations fausses ou trompeuses sur les perspectives de Vivendi Universal en 2001 et 2002". VU s'est constitué dans la foulée partie civile afin d'avoir accès au dossier. L'Appac avait déposé plainte en juillet dernier. En parallèle, la COB enquête depuis le mois de juillet dernier sur l'information financière communiquée par le groupe de médias depuis janvier 2001.A Paris, le titre VU, qui a passé une grande partie de la journée dans le vert, a plongé en toute fin de séance. Il cède 1,87%, à 12,07 euros, en clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :