Cable & Wireless supprime 3.500 emplois

 |  | 415 mots
Lecture 2 min.
L'opérateur britannique Cable & Wireless avait admis en septembre la dégradation plus importante que prévu de son activité, en raison des mesures d'économies réalisées par les entreprises et de la réduction des investissements des fournisseurs d'accès Internet et autres opérateurs télécoms. En publiant ses chiffres du premier semestre (clos fin septembre), il confirme cette tendance et annonce une drastique restructuration de sa division Global, la plus importante de la firme.Cable & Wireless va supprimer, d'ici un an, 3.500 postes dans cette branche, ramenant ses effectifs à 9.000 salariés contre 12.500 actuellement. En conséquence, 19 des 42 centres de données seront fermés. Le groupe compte ainsi économiser 400 millions de livres par an. En parallèle, il réduira ses dépenses d'investissements de 200 millions de livres sur l'exercice 2003-2004, les ramenant ainsi à 200 millions de livres. Ce sont ainsi quelque 600 millions de livres qui seront économisées à partir du prochain exercice. C&W se retirera également des marchés américains et d'Europe continentale, se contentant de conserver certains grands comptes.Ces mesures doivent servir à faire face à la contraction de la demande, notamment en provenance de fournisseurs d'accès Internet et des opérateurs. La division Global, qui génère 65% du revenu global, a vu son chiffre d'affaires baisser de 5% au premier semestre, par rapport au deuxième semestre de l'exercice précédent et de 11% sur un an. La branche Entreprise a quand même résisté puisque son chiffre d'affaires a augmenté de 7% en séquentiel. Mais le chiffre d'affaires en provenance des opérateurs a décliné de 10%. Au total, la perte avant impôts, exceptionnels et amortissement des survaleurs s'est établie à 107 millions de livres, contre un bénéfice de 83 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires est ressorti à 2,35 milliards de livres (-28% sur un an). La division Global a réalisé un revenu de 1,65 milliard de livres et un Ebitda négatif de 113 millions de livres.Pour le second semestre, le groupe ne fait pas de prévisions chiffrées en raison de l'incertitude croissante sur le marché. Sur l'ensemble de l'exercice 2002-2003, le chiffre d'affaires de la division Regional (30% de l'activité) devrait augmenter de 0 à 5% pour une marge d'Ebitda supérieure à 40%. Quant à la division Global, C&W a maintenu l'objectif de free cash flow au quatrième trimestre de l'exercice 2003-2004.A Londres, le titre de C&W plonge de 36% à 82,5 pence en fin de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :